Note de ce sujet :
  • Moyenne : 3.49 (35 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Vivid Audio Giya G3, puis Kii3+BXT, puis Magico S3 mkII dans une pièce dédiée
Bonjour Philippe
Merci encore pour ta patience et ta pédagogie appliquée. Je suis content de t'avoir trouvé sur ma route (ainsi que quelques autres que je n'oublie pas) pour solutionner mes petits problèmes de mise en oeuvre et me permettre de progresser...
Répondre
Merci Pda0,

J'ai presque tout compris...belle performance... de ta part! Big Grin
Secteur : Niagara 1200  Neodio / MPC  / Legato / DIY Oyaide/furutech
Source : Box sur  alim L. + DC Purifier,  switch en cascade (Zyxel sur LPS2  et EtherR sur JS2) + RJ45 AR Triple C  + Isolator
+ EMERSON Digit sur JS2 + AES JCT + DAC PEGASUS sur Franc Audio
Ampli : KINKI Ex  M7 sur Franc Audio
Enceintes : BOENICKE W5 + SH AUDIO + STEIN Match +/ REL T5i


Répondre
(01-01-2023, 05:05 PM)jalucine a écrit : J’ai enfin trouvé l’opportunité d’aller écouter le nouveau système de pda0 basé sur l’ensemble « Kii ».
Il y a quelques années, ce système m’avait déjà surpris lors d’un salon hifi, pourtant dans des conditions carrément difficiles.
Son intérêt majeur est une nouvelle approche de l’adaptation de l’enceinte au local, basé sur l’usage de nombreux haut-parleurs disposés sur plusieurs faces de l’enceinte auxquels sont envoyés des messages différents pour compenser les premières réflexions sur les murs de la pièce d’écoute.
L’enceinte est une usine à gaz électronique et la première question que l’on se pose est de savoir si cette cuisine technologique intensive apporte plus au résultat musical qu’elle ne mange en spontanéïté, en résolution et en naturel.
Les problèmes acoustiques posés par les salles d’écoute sont connus depuis longtemps et il est impossible de les négliger si l’on veut atteindre un niveau de reproduction musicale très satisfaisant.

Bien loin d’être une généralité, plusieurs constructeurs d’enceintes se sont déjà penchés sur la question, et depuis longtemps, et lorsque l’on voit des boomers au raz du sol, ou des évents à l’arrière des enceintes, ce sont déjà des approches qui tiennent compte de la présence du local, surtout sol, murs et parfois les angles des pièces.
Les Wilson Benesch de Demetrios écoutées récemment sont un bon exemple de cette démarche poussée déjà très loin sur le plan acoustique.
Steinway-Lyngdorf va encore plus loin en associant l’acoustique et les ressources électroniques, systèmes basées sur des caissons de graves séparés.
Kii se contente des deux enceintes stéréo traditionnelles en émission, en colonnes même si elles sont en deux parties, la base dévolue au grave « BXT » complète les « Kii Three » qui ont une capacité quasi large bande si on veut les utiliser seuls.
Le problème de la pièce est plus difficile à résoudre que des enceintes et caissons collés aux murs qui  évitent les retours arrières.
C’est là où la conception des Kii fait fort et mérite une écoute attentive.
De plus, la batterie de réglages des filtres permet une capacité d’adaptation plus grande aux différentes situations, ce qui est quand même plus laborieux lorsqu’on ne joue que sur les variables acoustiques.

Je ne suis pas resté très longtemps mais j’ai pu entendre une vingtaine de mes morceaux de tests de référence variés.
Le système de pda0 avec les Vivid Giya ne déméritait nullement et la barre était haute pour obtenir une amélioration significative.
Sur le plan résolution par exemple, surtout au dessus de 1000 hz approximativement, les Kii ne donnent pas plus de détails ou de transparence que les Giya.
La bosse à 37 hz est moins perceptible et on a l’impression d’un grave qui descend plus bas, et en tout cas mieux modulé et varié.
Il reste une petite bosse vers 80 hz due à la pièce mais elle ne se ressent que sur certains messages.
Le grand changement est dans une répartition de l’énergie sur le spectre plus homogène qui donne sur le piano par exemple des transitoires bien réalistes et consistants avec une meilleure impression de dynamique.
Globalement, tous les timbres sont plus « charnus » et la présence des instruments plus évidente et c’est très plaisant.
Ceci sans dégradation de l’image en précision et profondeur.

J’ai pu suivre de nombreuses étapes du système de pda0, dans sa salle du sous-sol où ce n’était pas gagné d’avance, ce qui nous a permis d’apprécier sa démarche remarquable pour transformer ce local peu propice en un auditorium de qualité tout-à-fait respectable, sans défaut significativement perceptible au final.
C’est en soi une remarquable performance.
Selon les moments et les électroniques associées et les réglages de convolution, le système est passé de niveaux de qualité globale variés, conformes à la qualité des éléments en présence, mais avec des moments de meilleure réussite que d’autres.
Très bon avec les Devialet et une convolution « du jour » à un de mes passages, mais avec des équilibres qui me plaisait moins avec Roon que je n’ai jamais vraiment apprécié pour son effet un peu « loudness » de creusement du médium haut, ou avec le DAC Tambaqui qui réduisait beaucoup l’image sonore en profondeur.

Le système actuel toujours utilisé avec Roon ne montre plus la signature du logiciel.
C’est très homogène et les timbres sont parfaitement réalistes.
Les voix sont bien présentes et cohérentes.
La dynamique est au dessus de la moyenne des systèmes entendus dans cette tournée des popotes.
Cela donne l’impression que l’on est proche du maximum de ce que l’on peut obtenir de HPs classiques (cônes, dôme), dans une salle de volume relativement réduit.
Il est temps pour pda0 de profiter sans se poser de question sur le matériel.

Merci pour l’accueil toujours aussi amical.

Je reposte ici le CR de la visite express de jalucine, et mon commentaire, car toutes les précédentes visites sont également sur ce fil, cela permet d'avoir une "historique" complet des évolutions successives au même endroit Wink


Merci jalucine pour ton passage à l'occasion d'une visite en région parisienne.
Les Kii sont effectivement des enceintes qui peuvent surprendre.
La complexité de leur conception et de leur mise en oeuvre avec autant de HPs, un DSP et des modules d'amplification Purifi en Classe D, fait que beaucoup d'audiophiles adeptes des conceptions plus traditionnelles, sont rebutés avant même de les écouter.
Et il est vrai que l'absence de distorsion, et de la plupart des défauts liés à l'interaction du local avec les enceintes, est très souvent perturbante lors des premières écoutes, ce qui conduit parfois à des conclusions que je qualifierais de hâtives Smile

Il est cependant vrai que malgré leur souplesse inégalée d'intégration dans une pièce d'écoute, il ne faut pas négliger le traitement acoustique du local si on veut en tirer le meilleur, car elles ne cacheront rien des défauts du local comme peuvent le faire certains systèmes plus "colorés" et/ou moins transparents.

J'ai dû modifier plusieurs aspects du traitement passif que j'avais mis en place avec les Giya+Tambaqui+Aelius pour obtenir une performance supérieure à ce dernier système, et je ne pensais pas que ce serait aussi important de le faire.
Et je pense encore que je vais ajouter un basstrap à membrane supplémentaire centré sur la zone 40-80Hz pour voir s'il est possible d'agir sur le noeud (très relatif quand même) qui existe autour de 60Hz.
Les Kii ne sont cardioides qu'au delà de 80Hz, donc il est possible que ce soit bénéfique pour rendre la zone 60-100Hz plus cohérente, car c'est cette zone qui induit le défaut que tu as perçu vers 80Hz.
Je pourrais ajuster cela par une correction numérique minimale (je l'ai testé d'ailleurs car c'est facile avec les Kii) mais j'ai une petite idée avec ce basstrap supplémentaire et j'ai bien envie de l'essayer.
La version que tu as écoutée était sans aucune correction numérique en place, car le rendu est tout à fait correct ainsi, et l'apport d'une légère réduction de l'amplitude vers 80Hz ne m'a pas paru suffisamment significatif pour justifier de garder la correction en place.

Dans tous les cas, cela te donnera également une raison supplémentaire pour repasser, toi qui a suivi toutes les évolutions successives des systèmes dans cette pièce Smile

A suivre donc en 2023 Smile Bonne année à tous !
NUC+Uptone JS-2, Roon - MSB Premier - Benchmark AHB2 - Magico S3 MkII
Mon installation : c'est ici !
Guide Acoustique : c'est là !
Playlist: Qobuz
Répondre
[quote='pda0' pid='339607' dateline='1585500

J'arrive un peu tard !!!
Je suis Juan Carlos, le distributeur de la marque Extraudio et ami
d'Emmanuel Compas avec qui vous avez échangé au sujet de la marque.
 
C'est dommage que vous n'ayez pas averti Emmanuel de votre super cr.
Autant lui que moi, sommes totalement passé à côté.
Je suis pourtant membre de ce forum depuis pas mal de temps.
 
À présent, tous les amplis Extraudio disposent d’un module d’amplification
maison beaucoup plus puissant que le hypex que nous utilisons précédemment.
Le X250 était un intégré et les modèles plus puissants de Hypex du fait de
leur alimentation séparée ne rentraient pas dans le boitier.
 
Sur le X250 que nous vous avons envoyé qui était une version Premium avec
de gros condos Jupiter, il y avait en effet une lampe qui avait un problème.
Je ne me souviens plus si c’était la lampe elle-même ou le fait qu’elle n’était
pas bien fixée.
Toujours est-il que ce problème de rodage est bien réel et très marqué sur
les versions Premium du fait des condos Jupiter que demandent au minimum
500 heures pour commencer à se libérer autour des mil pour une libération totale.
Après, c’est de la magie.
Pas mal de clients n’y comprenaient rien au début car ils avaient l’impression
que leur X250 Premium n’était pas le même que celui qu’ils avaient eu en test.
Par la suite, ils ont pu constater que le rendu se bonifiait de jour en jour.
C’est le prix à payer lorsque l’on utilise des composants très haut de gamme.
 
Sur les versions actuelles de l’intégré, le X800 donc, la puissance est passée,
comme l’a dit Ulysse21 (que je remercie au passage pour l’ouverture de ce fil
et pour son cr) à 400watts sous 8Ohms mais surtout une sortie en
ct qui est passée de 25A à 40A. Et ça s’entend. La partie préampli a également
été améliorée avec des condos de sortie sur mesure et avec nos mesures spécifiques
propres. Régulateur de ct à l’entrée pour ne pas souffrir des variations de ce dernier.
Tout soudé main et résistances appariées, etc.
Le temps de chauffe est aussi passé d’une min. à 15 secondes. Ce qui, je vous
le confirme change l’utilisation de l’engin.
 
Pour ce qui est de la télécommande, en effet, ces petits boutons ne sont pas
très pratiques mais il n’y en a que quatre.
Et notre budget est très, très loin de celui de la maque que vous mentionnez qui
a bénéficié pendant une décennie d’injections budgétaires stratosphériques.  
Tant mieux pour eux.
 
En tout cas merci et désolé de notre réaction beaucoup trop tardive.
Si vous croisez Joël, saluez-le de notre part Manu et moi,
 
Juan Carlos
Source : Euphony Summus Server et End-Point.
Ampli : Intégré Extraudio X800 mk2
Dac : Extraudio Dac 2.
Enceintes : Revival Audio Atlante 5.
Câblage : Extraudio THREE secteur, modulation et HP. 
Conditionneur : Plixir Elite Bac 3000
Répondre
Bonjour et bienvenue Juan Carlos
Vous n'oublierez pas de vous présenter, comme le demande la charte du forum, quand vous aurez deux minutes ...

... le lien de la charte: http://forum-hifi.fr/announcement-1.html

... le lien pour la présentation des nouveaux membres: http://forum-hifi.fr/forum-8.html
... Cliquez sur Nouveau sujet ...

Merci !

La modération.
Répondre
Bonjour Juan Carlos,

Merci de ces infos. Le X250 est vraiment un très bon appareil et les améliorations que vous avez apportées doivent en faire un must à écouter avant tout achat !
Il me semblait avoir dit à Emmanuel que j'avais fait un CR détaillé mais peut-être ai-je simplement oublié de le mentionner...

En tous cas, merci encore pour le prêt de l'appareil, et bonne continuation à Extraudio !
NUC+Uptone JS-2, Roon - MSB Premier - Benchmark AHB2 - Magico S3 MkII
Mon installation : c'est ici !
Guide Acoustique : c'est là !
Playlist: Qobuz
Répondre
Bonjour Philippe,

Ces enceintes sont arrivées chez moi aujourd’hui.

Je voudrais savoir si de ton côté tu as ajusté la tonalité des aigus ? Le cas échéant, combien de db sur quelle fréquence ?

Je te remercie par avance.

Stéphane
Source: Aurender N20, DAC: Audiomat Maestro 3 Référence (option réseau), Ampli: Pass Labs INT60, Enceintes: Avantgarde Uno XD, Cables: Esprit Eterna HP, Zen Wave D4 XLR, USB Vertere Pulse HB, Neodio et Actinote Secteur, Aqvox Excel et Edge RJ45, Switch : Aqvox SE "Special Edition"
Répondre
Bonjour à tous,

Cela fait un petit moment que je n'avais pas posté sur ce fil, donc je profite du prêt d'un streamer Holo Red et d'un Lumin U2 mini pour partager mes "conclusions/impressions" sur le petit comparatif que j'ai pu faire avec ces 2 streamers vs le iFi Zen streamer qui officie depuis quelques mois sur mes Kii3+BXT.

Kii ne s'étant pas encore décidé à sortir un Kii control intégrant la fonction streaming, et le Grimm MU1 que j'ai eu en prêt précédemment étant excellent mais pas vraiment donné (euphémisme), j'étais très intéressé par l'essai de quelques autres streamers en amont des Kii.
Alors certes, il en existe un paquet aujourd'hui, et à tous les prix, depuis la Chromecast à 50€ jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros et quasiment tous les fabricants de matériel hifi en proposent au moins un, quand ce n'est pas une gamme complète comme chez Innuos par exemple, mais dans une gamme de prix "raisonnable", le Zen (399€), le Holo (999€) et le Lumin U2 mini (2490€) sont des alternatives intéressantes et je n'ai pas résisté à l'opportunité qui m'a été donnée de pouvoir les essayer à mon domicile pendant 2 semaines.

Je ne vais pas décrire trop en détail chacun des 3 streamers car toute la documentation sur leurs caractéristiques est disponible facilement sur internet, mais je vais donner les principales différences entre eux car c'est finalement cela qui peut orienter son choix, au delà du budget bien entendu.

Le Holo et le Zen sont tous 2 basés sur une plateforme Raspberry Pi avec un OS Linux, mais diffèrent sur plusieurs points:

Le Holo est basé sur une plateforme Raspberry Pi, et le Zen sur une plateforme "Firefly Core-3328-JD4". Tous 2 utilisent un OS Linux, mais les différences ne s'arrêtent pas là:

Le Zen dispose de seulement 2 sorties (SPDIF-RCA et USB), et d'une entrée RJ45 et Wifi, ainsi que d'un port USB pour brancher un disque dur externe. Sa sortie USB est équipée du "réducteur de bruit" propriétaire iFi, dont on ne sait pas grand chose, mais, au moins, cela indique une attention particulière portée à l'USB, au lieu de l'utilisation pure et simple du port USB standard du mini PC qui contrôle le Zen. 
Il est livré avec une alimentation externe à découpage qui peut être facilement remplacée par une alimentation linéaire (j'utilise une Reddo 12V, mais l'alimentation de base marche très bien également). Le Zen stream dispose aussi d'une app iFi-Stream dédiée pour l'administrer. Cette app est très bien faite et complète, et si elle n'est pas aussi élaborée que celle de Lumin, elle permet néanmoins de faire simplement et efficacement tous le setup du streamer, ainsi que les mises à jour logicielles éventuelles.
Enfin le Zen supporte quasiment tous les protocoles réseau du marché (UPNP, Airplay, NAA, Roon) et permet de streamer directement Spotify et Tidal.
Il est certifié Roon Ready, ce qui le rend parfaitement compatible avec Roon (et administrable par Roon directement - sélection de la sortie USB ou SPDIF dans Roon) et dispose d'un mode Roon exclusif (qui désactive tous les process inutiles, dont la possibilité d'administration par l'app iFi (il faut donc faire le setup (Wifi ou RJ45 par exemple) avant de passer en mode Roon exclusif)).
La construction est correcte et parait assez solide et fiable, mais reste de la tôle pliée.

Le Holo de son côté est très complet côté connectique (sorties: 2 SPDIF (RCA et BNC), 1 USB, 1 optique, 1 AES, 1 I2S. entrées: 1 USB pour disque dur externe, et 1 RJ45) mais ne gère pas le wifi.
Sa construction est remarquable, et inspire confiance, autant en interne (alimentations linéaires intégrées, et composants de qualité) qu'en externe avec un boitier en aluminium usiné du plus bel effet.  
Côté compatibilité logicielle, c'est comme pour le Zen avec le support de tous les protocoles réseau et streaming direct de Spotify et Tidal, mais une compatibilité Roon bridge uniquement (pas de certification Roon ready). En pratique, pour les utilisateurs de Roon, ça ne change pas grand chose car Roon le voit parfaitement, mais l'intégration n'est pas aussi aboutie qu'avec le Zen ou le Lumin, car il apparait sous 2 interfaces et cela peut être perturbant lors de la première configuration.
Il n'y a par contre aucune app pour l'administration, on se connecte donc uniquement via son adresse IP et le choix des options est réduit à sa plus simple expression (choix du protocole réseau et de l'interface de sortie, et pour la sortie USB le choix du DSD en format DoP ou natif ). Aucune possibilité de conversion de format (DSD->PCM, ou upsampling/downsampling), ou de réglage du volume, comme proposé par le Zen ou le Lumin.
Les alimentations étant linéaires et intégrées dans le boitier, il suffit d'un simple câble secteur pour le brancher.

Le Lumin dispose de 2 sorties USB, 2 sorties SPDIF (RCA et BNC) et 1 sortie AES. Il est compatible avec tous les protocoles réseau (sauf HQPlayer NAA que proposent le Zen et le Holo) et l'app Lumin qui est remarquable en tous points, permet de streamer Tidal, Qobuz et sa base locale de façon cohérente et très facile.
L'app Lumin permet également d'administrer le streamer avec toutes les possibilités de conversion de format, de réglage de volume (dont le Leedh Processing) et autres réglages divers. L'app est extrêmement rapide et flexible, et autant elle peut être lente lorsqu'on utilise un appareil non Lumin via BubbleUPNP, autant ici, c'est ultra réactif et plaisant à utiliser. Je n'ai noté qu'un seul défaut, c'est l'absence de support du protocole DSD DoP sur la sortie USB, ce qui oblige à convertir les DSD en PCM dans le streamer quand le DAC exige le format DoP (ce qui est le cas des Kii...).

La construction est correcte et inspire confiance, même si c'est de la tôle pliée. Contrairement au Zen et au Holo, il dispose d'un afficheur très pratique et très complet, qui permet de voir ce qui est en train de jouer et à quel format (Bon, ce n'est pas hyper utile quand on pilote via une tablette, mais ça permet de  savoir si l'appareil répond lorsqu'on a des problèmes réseau par exemple). L'afficheur peut être complètement éteint via l'app Lumin si on le souhaite.
Comme le Holo, un simple câble secteur suffit pour l'alimenter, mais à l'intérieur c'est une alimentation à découpage et non linéaire comme sur le Holo. Certains pourront mettre en place une alimentation linéaire mais il faudra démonter le capot pour la remplacer. L'exemplaire prêté était non modifié donc avec son alimentation d'origine à découpage.


Alors à l'usage, on commence toujours par la connexion au réseau en RJ45. Ma configuration démat est constituée d'un NUC fanless qui fait tourner Roon Rock connecté sur un switch Cisco Meraki sur alim linéaire, sur lequel est branché un switch Waversa qui dessert le streamer uniquement.
En l'occurrence j'ai 2 câbles RJ45 qui partent du Waversa pour arriver près du Kii control, ce qui était très pratique pour faire des comparaisons instantanées 2 à 2, en changeant uniquement le câble USB d'un streamer à l'autre en moins de 15 secondes montre en main Smile

Alors autant le Zen et le Lumin étaient instantanément visibles sur le réseau et détectés par Roon, autant le Holo s'est montré capricieux. En fait, il a mis beaucoup de temps à être détecté, puis la liaison était un peu instable et il m'a fallu comprendre quelle sortie était la bonne dans Roon car il apparaissait 2 fois. Ensuite, le Holo était incapable de streamer un morceau en entier sans coupures... ce qui était très peu pratique pour les comparaisons, d'autant qu'il lui fallait aussi environ 30secondes pour être à nouveau visible sur Roon après déconnexion puis re-connexion du câble USB...

Après quelques jours d'investigation, il est apparu que le Holo n'aimait pas le Waversa (ou vice-versa)... car lorsque connecté directement sur le Meraki, les coupures ont disparu, ce qui a permis des comparaisons dans de bonnes conditions, même si la connexion au réseau est restée lente (environ 30s à 1mn si on débranche et rebranche le câble RJ45 avant apparition dans Roon) vs le Zen ou le Lumin qui sont toujours instantanément visibles dès la re-connexion du câble RJ45 ou USB (à noter que le Lumin est le seul à rester visible dans Roon même avec le câble USB déconnecté, ce qui indique une intégration dans Roon plus aboutie que celle du Zen).

Bref, une fois ces désagréments passés, le Holo s'est montré tout aussi docile que ses confrères, et pour un usage ordinaire ce problème de connexion lente n'en est pas vraiment un, puisqu'on ne passe pas son temps à débrancher et rebrancher les câbles réseau... (sauf à être un passionné de l'investigation du meilleur câble RJ45 Smile ).

Toutes les comparaisons ont été effectuées avec la sortie USB car c'est la seule qui permet la lecture des DSD (les entrées SPDIF, AES ou optique du Kii control ne prenant que du PCM 192kHz max). La câble USB utilisé est un Audioquest d'entrée de gamme (50€ environ) qui fait le job. Les puristes audiophiles et cablo-convaincus pourront certes arguer que c'est lui qui fait bouchon dans l'affaire, mais comme je reste très cablo-sceptique sur l'impact d'un câble USB de 50cm de long, il faudra que j'attende un prêt d'un câble USB "de la mort qui tue" pour me faire éventuellement changer d'avis sur ce sujet ! Avis aux possesseurs/prêteurs potentiels, de ce type de câble Smile

La méthode retenue pour ces comparaisons est assez simple. Après avoir vérifié à la mesure qu'il n'y avait aucune différence de niveau de sortie entre les 3 streamers (sauf en DSD où le Lumin qui convertit en PCM 176kHz car il ne supporte pas le DoP, sort un niveau de +6dB vs le Zen ou le Holo, que j'ai évidemment ajustés à +6dB lors des écoutes), j'ai écouté alternativement et 2 à 2 (Zen vs Holo, Zen vs Lumin, et Holo vs Lumin) les mêmes morceaux ou extraits de morceaux sur chaque streamer, et souvent en faisant plusieurs allers-retours entre les 2 avec le même morceau afin de valider mes impressions, et ceci sur plusieurs jours pour éviter les conclusions trop rapides. Evidemment, je n'ai jamais été en position aveugle sur quel streamer jouait, ce qui peut induire un biais subjectif bien entendu, mais les écarts perçus étant très répétables sur la durée et sur une grande variété de morceaux, on pourra accepter qu'il ne s'agit pas que d'une illusion auditive, même si cela ne convaincra pas les objectivistes à poils durs (que j'engage d'ailleurs à acheter une Chromecast car c'est le moins cher des streamers et il n'y a pas besoin de switch car Wifi uniquement, et "bits are bits" Tongue ).

Pour résumer mon ressenti, je peux d'ores et déjà dire que ce genre d'exercice est particulièrement pénible et parfois démoralisant car les différences sont minimes, pas toujours faciles à exprimer et peuvent varier selon la qualité d'enregistrement des morceaux. Cependant, il me semble quand même que ces 3 streamers ont une personnalité différente qu'il conviendra d'intégrer dans sa réflexion avant tout choix pour son système.

Enfin, une chose est ressortie de ces essais, c'est l'impact du Waversa qui, paradoxalement, me semble être plus important que les différences entre les 3 streamers. Comme le Holo ne s'entendait pas bien avec le Waversa (coupures au bout de 30s à 1mn), j'ai fini par comparer le Holo et le Zen sans le Waversa au milieu, donc en direct sur le Meraki pour les deux streamers. Et ma conclusion a été assez simple, comme à chaque fois que j'avais enlevé le Waversa du réseau, et bien, ce dernier apporte la lumière, la fluidité, une sorte d'euphonie dont il est difficile de se passer quand on l'a entendue. Non pas que ce soit mauvais autrement, car ça reste de très bon niveau, mais il y a ce petit plus qui fait toute la différence entre le très bon et l'excellent. Je ne l'explique pas car ça parait totalement irrationnel qu'un switch puisse avoir un impact sur le rendu sonore, mais c'est ainsi, donc le Waversa reste en place (malgré son problème de consommation excessive de batteries... qui m'a fait souvent penser qu'il faudrait que je le vire du système...).

Bon et les streamers alors ?

Et bien c'est assez simple, le meilleur sur mon système c'est le iFi Zen. C'est lui qui est le plus fluide, le plus aéré, le plus précis sans être agressif ou analytique. Le Holo est assez proche dans son rendu global, mais son côté capricieux sur le réseau et son incompatibilité avec le Waversa, font que malgré ses sorties multiples, ses alim linéaires intégrées et sa qualité de fabrication, je ne lui vois pas vraiment d'intérêt pour moi.

Le Lumin est très intéressant par son côté couteau suisse et son app exceptionnelle (qui est très proche de ce qu'on peut obtenir avec Roon, et qui est gratuite), et son rendu sonore sera, à mon avis, préférable à celui du Zen dans une ambiance typée plus réverbérante que ma pièce traitée correctement et dont le RT60 est à 0.23s (ce qui est la bonne valeur pour son volume).
En effet, j'ai trouvé le rendu plus mat, avec un léger lissage des contrastes, comme si la micro-dynamique était volontairement limitée pour lisser les aspérités et le rendre plus souple vis à vis d'enregistrements de piètre qualité (et ils sont hélas nombreux) et dans une pièce de vie non traitée que la réverbération va rendre agressive sur le haut du spectre. Le U2 mini reste excellent néanmoins et sans comparaison directe et immédiate avec le Zen, il est difficile de lui reprocher quoi que ce soit, et je pourrais très bien vivre avec, d'autant qu'il est extrêmement stable et n'a jamais montré le moindre problème réseau ou incompatibilité quelconque.

Et en activant le Leedh Processing, j'ai trouvé que cet écart avec le rendu du Zen se réduisait un peu, et sur certains morceaux, on pouvait s'interroger sur quelle version était la meilleure (Zen ou Lumin) car si on percevait bien une légère différence, il était difficile d'affirmer une supériorité quelconque de l'une sur l'autre.

Alors, je n'ai pas utilisé les autres sorties disponibles (uniquement USB dans ce comparatif) et donc le résultat pourrait être tout autre avec d'autres DAC que celui des Kii et d'autres entrées. De plus, je pense que le facteur principal reste l'acoustique de la pièce d'écoute. Si votre pièce est bien traitée (RT60 stable et cohérent avec le volume de la pièce), il est probable que le Zen (ou le Holo) feront l'affaire car les différences à l'écoute sont infimes et il n'y a pas forcément de supériorité évidente. A l'inverse, si votre pièce est une pièce de vie sans traitement aucun, je pense que le Lumin U2 mini sera plus tolérant, tout en proposant une flexibilité d'utilisation maximale.

J'avoue cependant ne pas avoir été ébloui par le Leedh Processing car je m'attendais à mieux compte tenu des retours très positifs sur ce système de contrôle de volume. Je reconnais volontiers que le rendu était très séduisant, mais pas au point de surpasser le rendu du Zen, et j'avoue qu'avoir les Kii en permanence à fond, et se baser sur l'atténuation logicielle d'un streamer est un risque à l'utilisation que je ne suis pas prêt à prendre.
J'ai fait une fausse manip, une fois, pendant les comparaisons, et heureusement que les Kii ont un limiteur intégré qui protège les HPs, car avec mon système précédent j'aurais retrouvé les tweeters au milieu de la pièce, même si ça n'a duré qu'une seconde (le temps de couper la lecture sur la tablette...).
Ce qui serait intéressant serait que Kii intègre le Leedh Processing dans le DSP du Kii control, mais je crains que ceci ne soit qu'un voeu pieux...


En résumé, les différences entre streamers sont minimes, ce qui ne veut pas dire insignifiantes, mais je pense qu'il faut les considérer comme des orientations de rendu en fonction de son système. Un peu comme on peut le faire avec les câbles.
Le Lumin est sans conteste le plus abouti d'un point de vue fonctionnel, mais il est un peu cher. Le Holo est le mieux construit et d'un prix raisonnable, mais le Zen me semble être un meilleur choix, compte tenu de son prix modéré (une alim linéaire Reddo à 200€ permet de se passer de l'alim basique à découpage) pour qui n'a pas besoin d'autre sortie que USB ou SPDIF, et qui a un système/pièce d'écoute qui n'accentue pas le haut du spectre exagérément.

Donc, pour l'instant, à part le Grimm MU1 qui m'a vraiment séduit (sauf son prix...), je n'ai pas encore trouvé de raison d'investir au delà du Zen pour streamer sur mon système. On m'a dit beaucoup de bien du Wattson Digital, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de l'essayer. Cependant ce dernier ne sort qu'en SPDIF ou AES, et ne gère pas le DSD, donc c'est un inconvénient sauf pour ceux qui se contentent de Tidal ou Qobuz, et à 1500€, il ne me parait pas idéalement placé vs le Zen, le Holo ou même le Lumin, mais si quelqu'un veut bien m'en prêter un, je me ferai un plaisir de le comparer au Zen sur les Kii Smile

En conclusion, je pense qu'il n'est pas possible d'établir un classement de performance dans l'absolu entre ces streamers. On peut, bien sûr, les classer par prix facilement, mais ensuite pour savoir lequel sera le plus adapté, il faudra l'essayer chez soi sur son DAC et avec la liaison optimale pour ce DAC, car le résultat pourra varier en fonction de son contexte personnel.





(02-01-2023, 07:54 PM)Wildad a écrit : Bonjour Philippe,

Ces enceintes sont arrivées chez moi aujourd’hui.

Je voudrais savoir si de ton côté tu as ajusté la tonalité des aigus ? Le cas échéant, combien de db sur quelle fréquence ?

Je te remercie par avance.

Stéphane

Bonjour Stéphane, désolé pour ma réponse tardive, je n'avais pas vu ta question !

J'ai laissé les réglages par défaut et utilise uniquement le Boundary calé à -3, et le Tone Control aigus à -2dB.
Je n'utilise aucune correction numérique car les résultats ne m'ont pas convaincu de leur utilité à l'écoute.
Ce réglage n'est pas universel car il dépend de l'acoustique de ta pièce d'écoute. 

Bonne continuation avec les Kii !

NUC+Uptone JS-2, Roon - MSB Premier - Benchmark AHB2 - Magico S3 MkII
Mon installation : c'est ici !
Guide Acoustique : c'est là !
Playlist: Qobuz
Répondre
Bravo et merci pour ce retex bien  argumenté et très bien écrit...ce qui rend la lecture très plaisante!  Wink
Secteur : Niagara 1200  Neodio / MPC  / Legato / DIY Oyaide/furutech
Source : Box sur  alim L. + DC Purifier,  switch en cascade (Zyxel sur LPS2  et EtherR sur JS2) + RJ45 AR Triple C  + Isolator
+ EMERSON Digit sur JS2 + AES JCT + DAC PEGASUS sur Franc Audio
Ampli : KINKI Ex  M7 sur Franc Audio
Enceintes : BOENICKE W5 + SH AUDIO + STEIN Match +/ REL T5i


Répondre
Compte rendu très intéressant mais le ZenStream n'est pas du tout sur base RPI sinon sa mise à jour serait encore plus simple (comme son optimisation) = Firefly Core-3328-JD4.
https://en.t-firefly.com/product/coreboa...e_3328_jd4

Et pour le câble USB, il y a un Xtrimus dans les PA :: Big Grin
! Mon installation !
ROON + HQP / Hdplex H3-i5 > DST-00 Diretta > Gustard A26 AK4499EX (+OCK-2) > SQM > Benchmark AHB2 / Recital Audio Illumine HEFA // Upload IMG  // 
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Open Baffle Horn 1 dans l'Indre (36) Euterpe 56 11,557 02-22-2024, 10:02 PM
Dernier message: Fredo31
  Mon installation JBL M2 puis KII Three Udayan 72 32,959 02-14-2024, 09:26 PM
Dernier message: douda
  petite salle dédiée , c est fini depuis fin avril 2022 ! jmr33 167 67,165 02-07-2024, 09:32 AM
Dernier message: jmr33
  Mes petites installations dans le 77 Audiofan 96 36,261 02-04-2024, 11:31 AM
Dernier message: Nouk33
  Dans la caverne d'un ours danielha 11 2,208 12-06-2023, 11:57 AM
Dernier message: danielha

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 38 visiteur(s)