Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
The Ultimate Devialet Power Cord
#1
Bon, avec un titre comme ça, on va tout de suite vers le meilleur Smile

J'espère que ce fil ne va pas déraper en bataille rangée entre objectivistes et subjectivistes, car mon seul et unique but est de voir s'il est possible de réaliser un câble pour Devialet qui fasse mieux que le câble Audioquest livré en série avec la série pro.

Comme il faut bien commencer quelque part et que je n'y connais strictement rien, j'ai commencé par relire la prose de notre ex-collègue de ce forum, Maxitonus, aujourd'hui hélas banni (Olivier, si tu voulais bien supprimer son bannissement qui date maintenant de plus d'un an, nous aurions peut-être l'occasion de pouvoir à nouveau écouter ses arguments qui ne manquaient que d'un poil de modération sur la forme, mais en aucun cas de pertinence).

C'est un exercice intéressant de relire un fil et d'essayer d'en extraire la polémique. En ayant fait ce travail, je me suis rendu compte qu'il n'y avait guère que Maxitonus qui développait un vrai argumentaire. La plupart des autres interventions n'avaient pour but que d'alimenter la polémique (et les réponses avec le style inimitable de Maxitonus n'arrangeaient rien bien entendu).

J'ai donc pris les extraits des interventions de Maxitonus, que j'ai à peine éditées pour mise en forme, à peu près en ordre selon les thèmes, et je n'ai gardé qu'une ou deux interventions constructives d'Eric et quelques réponses à des questions pertinentes d'autres forumers.
Evidemment, ce texte "Maxitonien" peut encore déclencher la 3ème guerre mondiale, mais si on pouvait l'éviter et se concentrer sur des propositions constructives sur l'objet de ce post, je vous en saurais gré.

Je comprends de ce que dit Maxitonus, qu'il est essentiel de comprendre comment fonctionne l'alimentation des Devialet avant de décider quel type de câble peut convenir.
C'est déjà un premier sujet de réflexion, et je crois qu'il vient d'être abordé par Eric sur le fil Devialet.

Ensuite, et ce n'est pas une question secondaire, le câble secteur a-t-il une influence sur le son produit par le Devialet. La question mérite d'être posée car Devialet prétend avoir conçu son alimentation pour s'affranchir du problème, mais de nombreux possesseurs de Devialet (dont Jalucine) disent avoir observé une sensibilité certaine à ces câbles.

Mon objectif sera de réaliser quelques prototypes et de les essayer sur mon système en comparaison avec les câbles fournis par Devialet, et éventuellement, si quelques âmes charitables veulent bien me prêter quelques prétendants, je me ferai un plaisir de les essayer également.
Inconvénient d'avoir un D440, c'est qu'il faut 2 câbles secteur et pas un seul... mais bon, peut-être qu'on pourrait aussi poser le problème en cherchant LE câble secteur à placer entre une double prise et les 2 cordons secteurs de base, ce qui ramènerait le besoin à un seul "bon" câble.

Merci d'avance vos contributions.
Amicalement.




Ci-dessous les textes de Maxitonus (qu'on retrouve sur le fil "câbles secteurs: condition d'écoute"):


L'effet des câbles étant en général minime et assez complexe, il n'est pas anormal qu'il soit sujet à controverses.

Pour imaginer l'effet POSSIBLE d'un câble secteur, il faut comprendre ce qu'il véhicule, et surtout ce qui le suit (comment est faite l'alim, sa conception).

• Contrairement à la croyance publique, un câble secteur ne véhicule pas des sinusoïdes à 50hz mais véhicule des transitoires de COURANT, extrêmement hachées à fronts verticaux correspondant aux coupures des diodes du pont de redressement.
De ce fait il peut avoir une influence sur le chargement des capas  de l'alim et sur le spectre du courant "continu" délivré par l'alim. Si l'alim est conçue de telle façon que sa sortie soit totalement indépendante de l'entrée, eh bien il est à parier que le câble secteur n'aura quasiment aucune influence... Mais c'est très rarement le cas.
Dans le cas le plus courant, le courant sortant de l'alim, surtout si elle est simple, pourra dépendre de l'effet du câble secteur (R,C,L).

• Dans le cas d'une alim à découpage, tout dépend du cas et de sa conception, y compris l'inductance et la capa de fuite du transfo, et de son filtrage en sortie.

• En résumé, un câble secteur peut avoir une influence sur le courant allant aux hp's au travers de l'étage de sortie, mais cette influence va dépendre d'un tas de paramètres..

En électricité, il est souhaitable de ne pas confondre TENSION (en volts) et INTENSITE (en ampères), ....qui sont deux choses différentes... (!)…

• Sous l'effet d'une tension sinusoïdale d’environ 230V à 50hz, le courant (intensité) qui passe dans le câble ne ressemble EN RIEN à la forme sinusoïdale de la tension. Il est en effet conditionné par ce qui ressemble à un robinet qui s'ouvre et se ferme brutalement, le pont de diodes de redressement.

• Selon l'angle d'ouverture des diodes, les pics de courant (intensité) sont violents en amont du pont, et donc ce courant est extrêmement transitoire et ne ressemble en rien du tout à une sinusoïde. Il le reste après le pont, avec la différence que le redressement ramène les pics du même coté.

• Il suffit d'avoir une curiosité suffisante pour visualiser la forme du courant (intensité) dans un câble secteur sur un écran d'oscillo, pour se rendre à l'évidence qu'on se faisait de belles illusions en croyant qu'un câble secteur véhiculait un courant sinusoïdal, et -par la même occasion- pour comprendre de ce fait pourquoi le câble secteur peut avoir une influence sur la nature complexe et transitoire de ce courant, et par la même sur le spectre du courant dit "continu" sortant de l'alim et alimentant les hp's au travers de l'étage de sortie .



Au sujet des valeurs R,L,C d'un câble, que nul ne peut ni ignorer ni contester, car elles sont facilement mesurables, on peut même en mesurer la variation avec la fréquence avec un pont RLC Hameg..., il semble simple et pragmatique de se dire qu'on pourrait remplacer tout câble par un circuit RLC qui aurait les mêmes valeurs que le câble, je crois que tu ne peux pas contester une approche aussi simpliste.

• Or tout le circuit alimenté par le câble n'est fait, lui aussi, que de R,L,C.... en général des L et R en série , par exemple la L du primaire du transfo, et des C en //, par ex la capacité de fuite du transfo, les capas de filtrage, les caractéristiques bizarres et variables des diodes, et tout ce circuit fonctionne de façon transitoire.
Modéliser un tel truc global nécessiterait une thèse de spécialiste, mais par contre considérer que dans ce bazar il puisse y avoir des résonances avec des amplitudes mal connues, plus ou moins amorties a des fréquences mal connues, parait d'une logique implacable.

• Penser que les valeurs de RLC du câble n'ont strictement aucune influence sur RIEN, me paraitrait constituer une affirmation  gratuite car elles interviendraient dans toute modélisation avec des effets éventuellement minimes mais qui ne pourraient pas être nuls.

• L'expérience pragmatique confirme: en faisant notablement varier les valeurs RLC du câble secteur, on peut clairement discerner des écarts audibles, si l'alim est simple (je l'ai déjà dit), et si on force des valeurs excessives, les écarts audibles deviennent tellement évidents que tout concept d'écoute aveugle devient ridicule.


@HeavyP : Je me sens incapable de prédire à priori quel peut être l'effet d'un câble secteur particulier sur ton alim à découpage. En effet ce sont les valeurs de C,L,et R du cable secteur qui "interfèrent" avec ce qui suit, et qui est rempli d'inductances, de capacités et de résistances, constituant une charge très variable en mode transitoire, or la musique n'est faite que de transitoires.
Il faut essayer!!!!

• Pour se faire une idée nette, il faut faire varier les paramètres C,L,R... et non pas essayer plusieurs câbles secteur dont les caractéristiques C,L,R seraient si proches que le résultat prévisible serait immanquablement évidemment bonnet blanc=blanc bonnet.

• On parle rarement du paramètre R, résistance du câble secteur, car elle est dans le cas général général proche de zéro pour des raisons qui tiennent tout simplement aux normes de sécurité.
• J'ai remarqué qu'une augmentation de la résistance du câble par réduction de sa section, peut entrainer dans certains cas une modification nette de l'équilibre dans la zone du haut grave bas médium, et une plus grande clarté du médium-aigu, mais cela dépend de l'alim, on ne peut donc pas généraliser.


Concernant les multiprises :

• dès lors que phase et neutre de plusieurs appareils sont connectées ensemble (cas de barrettes), les parasites d'un appareil vont directement dans son voisin, l'histoire de connexion "étoile" c'est du vent, ca ne change rien. L'histoire de respecter un ordre, idem, le courant et la tension ne changent pas en fonction de l'"ordre" des prises...c'est idem partout.



La "qualité" du secteur rejoint d'assez près le pb des "câbles secteur".

• D'abord ce poncif de la distorsion harmonique de la sinusoïde de tension à 50hz. Certains proposent, très cher, des conditionneurs pour réduire cette DH... Ils prennent les audiophiles pour des idiots complets car le pont de redressement coupe la sinusoïde et crée des harmoniques à la TONNE, rendant la DH de départ complètement hors sujet.
Certains conditionneurs, par ex PS audio, peuvent couter jusqu'à 50KE pour rien. L'utilisation d'onduleurs est tout aussi stupide exactement pour la même raison.

• Le secteur peut contenir des parasites hf de fréquence inconnue mais généralement entre 100khz et 50mhz.
Il n'est pas du tout évident que ces parasites puissent gêner les appareils alimentés, mais dans certains cas ils le peuvent car les processus de distorsion d'intermodulation sont très complexes...
Dans certains cas, l'élimination de ces parasites hf peut avoir un effet favorable, il faut essayer sans garantie…
A ce sujet un très bon filtre tri-étagé coute un prix très raisonnable et élimine tout à -80dB entre 100k et 30méga (moins de 100Eurosn référence Schaffner FN352Z 6 06, néanmoins, pour les raisons données, le résultat peut être nul).

• Symétriser le secteur grâce à un transfo d'isolement symétriseur n'est pas forcément favorable, souvent ca ne fait rien du tout. Il faut essayer... si on a envie. 

• Les polarités choisies pour chaque appareil peuvent avoir un effet assez important sur l'équilibre, il faut donc prévoir des prises permettant un choix libre à l'oreille...

La symétrisation du courant assortie d'un isolement, a été inventée pour réduire les risques d'électrocution. En effet on transforme 0-230V en -115V-+115V, mais ces valeurs deviennent flottantes, et donc si on touche UNE des deux polarités et la terre, on ne peut plus s'électrocuter puisque le 115V, flottant, se met immédiatement au potentiel zéro. (PAR CONTRE on peut toujours prendre une sacré châtaigne, identiquement au cas habituel, si on touche ensemble les DEUX polarités, car même flottantes, elles sont "écartées" de 230volts..

• Aucun parasite présent dans le secteur n'est éliminé, hormis si le transfo est mauvais et a donc une bande passante relativement limitée, mais dans ce cas l'atténuation des hf est à pente faible.

• L'histoire des parasites "en mode commun" concerne les INDUCTIONS extérieures sur des signaux de faible voltage d'autant plus s'il sont émis par une impédance relativement élevée (par ex une guitare Stratocaster)...!! En effet si on rajoute par induction un signal parasite EXTERNE à deux signaux de polarités opposées, en prenant la SOMME des deux signaux, on annule l'effet du parasite extérieur dit "en mode commun".

• Cela s'applique à un câble symétrique "XLR". Mais cela ne s'applique PAS DU TOUT à un transfo symétriseur car il est complètement irréaliste de s'imaginer qu'un parasite EXTERNE créé par un champ extérieur de faible valeur puisse s'introduire dans un fil à une tension de 115 volts générée à très basse impédance. C'est d'une totale impossibilité, et donc complètement idiot.

• Quant aux parasites INTERNES contenus dans le secteur et présents sur le 0-230V, ils sont identiquement présents sur le -115-+115 évidemment, et on les retrouve identiquement à la sortie, le seul espoir qu'on puisse avoir est une légère atténuation due a la mauvaise qualité du transfo entrainant une BP limitée dans les hf.

• Enfin, un transfo symétriseur peut modifier légèrement l'équilibre sonore, car on rajoute sur le trajet de l'alimentation en courant électrique une inductance série et une capacité de fuite //, celles du transfo, c'est un peu comme si on modifiait les valeurs de L et C d'un cable.
• Il arrive que cette modification d'équilibre ait un effet subjectif favorable, mais il arrive aussi qu'elle ait un effet subjectif nul ou défavorable.

• Il n'y a aucun inconvénient a rajouter un transfo d'isolement symétriseur pour essayer, si ca ne fait pas de bien en tout cas ça ne peut pas faire de mal....



Les voies d'amélioration possibles concernant le choix des câbles secteur, et résultant de mes centaines d'essais, pourraient être:

• d'abord identifier quels sont les défauts à l'écoute que l'on souhaite réduire, car si c'est "parfait" pourquoi s'inquiéter des câbles secteur? quand c'est bien le mieux est de ne pas toucher et de garder son câble standard IEC.

• il est bien clair, pour les câbles secteur, que les modifications apportées aux caractéristiques électriques des câbles employés vont avoir un effet qui dépend de l'alimentation qui les suit, elles ne seront pas les mêmes pour tout le monde.

• une des voies qui est souvent intéressante, à essayer, est la REDUCTION de l'inductance du câble secteur tout en limitant le terme C (capacité parasite du câble) au minimum. C'est ce que pratique Shunyata (voir 1 ci-dessous).

• Trois solutions sont adoptables: 

  1. quatre enroulements de fils sur âme comme Shunyata, deux (+) tournant en spirale opposées sur l'âme qui peut être, par ex un cylindre de caoutchouc de 6mm environ, deux autres fils (-) tournant aussi en  spirales de sens opposés  sur la même âme, et séparés des deux premiers. Ce mode de réalisation permet de réduire sensiblement L tout en maintenant une valeur de C réduite.
  2. tressage de quatre fils , deux + et deux -, un couple + -  tournant a gauche et l'autre couple tournant à droite. Cette disposition permet de réduire aussi L, et est plus facile à réaliser en quelques minutes, et ca ne coute rien. C  (capacité parasite)est plus élevée que dans le cas 1 mais on peut jouer sur l'épaisseur du lainage.
  3. Encore plus simple= simple torsade à deux fils seulement de polarités opposées, éviter les grosses sections, et les gainer suffisamment pour les écarter assez afin de réduire le terme C, en tout cas de ne pas trop l'augmenter.

• Emploi de fil de litz, par ex des fils faits de 4 à 8X0,28 émaillés, le résultat est en général favorable, peut être du fait qu'il n'y a pas de "faux contacts" entre brins adjacents.(c'est aussi ce que fait Shunyata)

• Bien noter que tout blindage est complètement inutile, car il ne viendrait jamais à l'idée d'un champ extérieur faible de venir perturber des fils à 230Volts sous très faible impédance. De ce fait une cage de Faraday a autant d'effet qu'un emplâtre sur une jambe de bois.

• Bien noter que le PRIX du câble ne fait strictement RIEN à l'affaire car seuls comptent ses caractéristiques électriques, dont le prix ne dépend aucunement (et réciproquement).Tant pis pour les snobs.

• La résistance du câble peut avoir un fort effet si on l'augmente en réduisant la section du câble. Cela peut être très utile a explorer pour l'alimentation des appareils a très faible consommation, en particulier les DACs. L'effet peut être un allègement du haut grave gênant, mais c'est à vérifier au cas par cas. Ce paramètre est important.

• Le filtrage du secteur (voir Schaffner tri-étagé) du DAC peut avoir un effet favorable sur la pureté des aigus.

• Bien sûr, on ne corrigera pas tout avec un câble secteur!!! tous les câbles utilisés (cables hp's, interconnects, câbles digitaux) jouent sur le résultat global et se compensent...bien souvent quand on modifie un câble il faut en modifier un autre car on a réduit un défaut mais hélas on en a augmenté un autre!!!! c'est POUR CA que c'est amusant pour ceux qui aiment ça!!!

• Somme toute, tout est TRES SIMPLE!!! il suffit de chercher un peu pour optimiser l'équilibre, MAIS il faut d'abord savoir ce qu'on veut, c'est à dire avoir identifié clairement les défauts à réduire, s'il n'y en a pas, il vaut mieux sortir pour boire un café en regardant la Seine (ou la mer). Le coût est très faible.



Commentaire d’Eric
Oui, attention tout de même, ceci n'est qu'une infime partie du dessus de l'iceberg !
Maxi reste finalement très vague en ne parlant que d'agencement interne et de RLC " dans les grandes lignes ".

Un exemple parmi des dizaines d'autres tout en restant dans la lignée de ses propos, il parle de la valeur C.
Mais à diamètre de fil et écart identique, la nature de l'isolant modifie ce paramètre.
Donc il est aussi à prendre en compte dans l'équation.


• La nature de la matière, qui, à diamètre équivalent n'aura pas la même conductivité ni la même résistance.
• Le niveau de pureté de la matière.
• Le diamètre des fils, leur nombre.
• La nature de l'isolant qui se lie directement avec les phénomènes de charge dans les diélectriques etc etc.....

Des milliers de possibilités avec autant de résultats différents en somme.
Dans cette histoire, cela reste une histoire de choix.....


@Eric 
Tu soulèves des questions logiques..!!

• Matière: cuivre ou argent ou cuivre plaqué argent.. On rentre dans les détails, je suis resté dans les grandes lignes. Personnellement je ne crois pas à un effet sensible du cuivre a bas taux d'oxygène ou a "longs cristaux". Ceci dit, pour un câble secteur, le gain de résistivité de l'argent par rapport au cuivre n'a  aucun intérêt. D'autant que, selon mes essais, il peut y avoir un intérêt non négligeable à augmenter la résistance du câble, car ça a, dans certains cas, un effet favorable.

• Isolant: en réalité l'air a une constante diélectrique de 1, tous les autres isolants sont quasiment tous compris entre 2,2 et 2,8 donc les différences sur le terme C dues à l'isolant choisi sont très minimes!  C'est pourquoi il ne faut pas trop focuser sur ce point qui reste assez mineur devant le reste... c'est un détail aussi.

• Enfin, il est évident que C dépend des diamètres de fils (les surfaces en regard l'une de l'autre) en plus de la distance des fils. Mais pour un diamètre fixé, elle ne dépend que de leur distance (et, bien sur de la longueur). J'ai abordé la question de C globalement.

• Somme toute et comme toujours, pour avancer il faut faire certaines simplifications ("hypothèses simplificatrices"), et même si le choix des matières et des isolants est large, il faut considérer comme assez secondaire ce qui l'est  du fait des faibles écarts de résistivité et de constantes diélectriques,....et porter son attention sur l'essentiel, à mon avis, les 3 valeurs L,C,R. Il y en a une quatrième que je n'ai pas abordée toujours dans le but de ne pas polluer l'essentiel avec des détails qui pourront éventuellement être examinés seulement s'ils retiennent l'attention particulière de certains.


@pascal64 : Sur le Téflon et sur le Blindage :

"PTFE" ça fait docte et mystérieux, il s'agit tout simplement du Téflon.. comme dans ta poêle Téfal...!!!, mais n'oublions pas que le Téflon est un isolant bien plus mauvais que l'air, et aussi que les autres matières isolantes courantes ont un pouvoir isolant extrêmement proche du Téflon, donc aucune raison de fantasmer sur le PTFE. Sa qualité principale et la raison pour laquelle il est intéressant, n'a rien a voir avec sa propriété isolante, elle est qu'il résiste bien dans le temps, ne durcit et ne se fend pas, il résiste bien tout particulièrement a la corrosion acide...

Quant au problème du blindage employé souvent dans les câbles secteur par des constructeurs de câbles qui veulent rendre le câble mystérieux pour pouvoir disposer d'arguments de vente et ainsi le vendre plus cher aux naïfs, il est inutile car un champ extérieur ne peut pas "faire entrer" de parasites dans un fil recevant du 230V sous très basse impédance de source.
Ta question porte sur un rayonnement éventuel d'un fil sur l'autre...
La question ne se pose pas, pour les raisons suivantes: le "blindage " tel qu'il est fait est toujours en périphérie de l'isolant et recouvre donc les deux fils, donc il ne peut pas en protéger l'un par rapport à l'autre... mais de plus, rappelons que (le neutre étant toujours raccordé quelque part à la terre), un câble secteur se résume à deux fils: la phase (230V 50hz) et le neutre au potentiel 0. Le courant passant dans les deux fils est strictement le même. (d'ailleurs, s'il ne l'était pas, le disjoncteur différentiel obligatoire, réglé sur 30ma, couperait le jus).
Entourer le fil de neutre par un blindage raccordé au neutre, rien de plus crétin évidemment.
Entourer le fil de phase par un blindage raccordé au neutre, ça n'avance à rien du tout pour la raison déjà donnée plus haut,, sinon que ca augmente  inutilement la capacité parasite C du câble.
En résumé, le blindage d'un câble secteur n'a aucune utilité pour le câble lui-même.

• aucun de mes câbles n'est blindé car à force de faire des essais, je me suis aperçu que les câbles non blindés (modulation, digitaux) s'avèrent beaucoup plus transparents que les blindés, sans commune mesure.. peut être parce qu'ils ont une bande passante beaucoup large (en mhz) du fait d'une capacitance nettement plus faible.
(Vovox direct S et Kimber ne me contrediront surement pas, puisqu’ils ne sont pas blindés!!)

• le cas des câbles secteur est différent: du fait que le blindage ne sert vraiment à rien, je ne me suis pas fatigué à comparer, d'autant que les comparaisons de câbles non-blindés ont été très nombreuses afin de déceler certaines tendances, et c'est bien plus simple  et plus rapide de les faire sans blindage!!.

Il y a un PRIX à payer quand on utilise des câbles non-blindés: il faut les séparer, évidemment!! Fini les torons, les câbles qui se touchent.
Ceci dit le rayonnement d'un câble sur un autre ne va pas loin, je n'ai jamais vu la moindre influence a partir de 1 centimètre. Blinder un câble secteur pour éviter qu'il rayonne sur les autres est donc superfétatoire, il suffit d'éviter de les coller ensemble!
Ce qui va loin c'est le rayonnement électromagnétique des selfs et transfos, et c'est normal: il suffit de regarder jusqu'ou vont leurs lignes de champ magnétique.
Ceci dit un blindage protège parfaitement des champs électriques, ce qui est, en fait, assez inutile, mais il ne protège pas parfaitement des champs magnétiques, et, donc, blindés ou non, il faut toujours éloigner les câbles interconnects et digitaux de tout transfo de toute façon dans tous les cas.
Pour éviter que les câbles ne se touchent il suffit de le savoir et c'est simple à faire.. dans certains cas de proximité, on peut les écarter avec un petit morceau de mousse.

On remarquera bien que les câbles hp's ne sont pas blindés!! Tiens tiens et pourquoi est-ce inutile dans ce cas?? Vous vous êtes bien posé la question?? Pourtant en écoute normale la tension est aussi de l'ordre de quelques volts!! alors pourquoi s'en fiche t on et ne les blinde t on pas???? Tout simplement parce que l'impédance source est faible, et donc il est quasiment impossible de faire entrer des parasites extérieurs dans un câble hp..
Et bien pour un interconnect piloté par une impédance raisonnablement faible, c'est PAREIL!! le blindage est tous aussi inutile que pour un câble hp !!

Maintenant, si certains tiennent à leur blindage, pourquoi pas, si ça peut les rassurer!!!!
Je n'ai rien contre!!!!!!!



Sur les tests de câbles par les magazines
• Les tests de câbles rapportés par Auré sont plutôt marrants:

d'abord avec la meilleure volonté du monde un câble ne peut agir qu'avec ses (petites) caractéristiques électriques dont j'ai déjà parlé. Il ne contient aucun "gremlin caché" qui pourrait miraculeusement le rendre plus musical ou plus ou moins je ne sais trop quoi. Tout au plus peut il avoir une influence en mode transitoire car les L et les C, ça joue en faisant des circuits RLC qui peuvent déranger un peu l'oreille avec le reste du circuit Il fait bouger légèrement la réponse transitoire mais c'est tout il n'y a aucune miracle.
L'essayeur était tellement emmerdé ....qu'il a quand même réussi à noter tout le monde à peu près pareil entre 3 et 6...en mélangeant les critères de façon, évidemment, qu'une chatte n'y retrouve plus ses petits.
Si on lui avait changé l'appareil qui suit le câble, et en aveugle, il se serait mélangé complètement les pinceaux, les "meilleurs" pouvant devenir les plus mauvais et réciproquement. Noter comme ça c'est du "grand n'importe quoi".

• enfin et surtout ,les prix me font marrer, pour faire aussi bien il suffit d'acheter du fil et un fer à souder, on fait 100 câbles pour le pris d'un demi, et en plus on va bouffer à l'oeil au resto du coin.
A vrai dire le plus cher c'est quand on se met à utiliser du litz.. il faut en acheter et un bain d'étain... mais bon ensuite "on na plou bézoin dé personnn, en harley-davidson".

• l'histoire du blindage actif des câbles hp's c'est la meilleure de l'année. D'abord ce n'est pas un "blindage" car s'il était mis a la masse ou à la terre, la batterie durerait un max de 10mn. En réalité il ne s'agit pas d'une cage de faraday protectrice (inutile vu l'impédance source), mais d'une "antenne" autour des fils car elle n'est raccordée à rien, en cul de sac. C'est une supercherie, mais si ça satisfait ceux qui l'emploient, pourquoi pas??? Le but de la hifi n'est pas d'"avoir raison", il est de "faire des heureux".



@FS31 : 
Il n'y a pas de "bons "câbles qui ne déforment pas le signal et des câbles "qui déforment le signal".
Ce concept est purement intellectuel, il y a juste des câbles qui diffèrent par leur valeur de C,L,R, et Se.
Du fait des différences de valeurs, ce qui compte  au final c'est l'intégration des câbles avec le reste du système qui n'est pas toujours le même et a ses propres particularités.

Un ampli n'est pas identique à un autre, une enceinte non plus, un dac non plus, et il faut AUSSI noter qu'un transfo non plus (la self inductance du primaire, la capacité de fuite, dépendent du transfo),et qu'un filtre passif non plus (self inductances série ,capacités série et //, résistances série, suivies des self inductances de chaque transducteur)

On notera aussi que les " câbles " ne sont pas uniquement constitués par ceux dont on parle, mais que dans chaque appareil électronique, il y a pas mal de longueur de câbles divers, en général d'ailleurs NON blindés.

A titre d'exemple, AudioResearch cable ses amplis en fil de LITZ, tiens tiens, pourquoi font ils ça puisque selon vous il n'y a aucune différence?? Sans doute parce que les ingénieurs d'Audioresearch n'ont jamais fait d'écoute les yeux bandés??
DartZheel n'utilise que des câbles de liaison dont l'IC (impédance caractéristique) est de 50ohms, tiens tiens, pourquoi cela? Sans doute parce que les gens de Dartzheel n'ont pas fait d'écoute les yeux fermés? Je rappelle que l'IC c'est la valeur "racine carrée de L:C", c'est a dire une valeur qui fait intervenir l'inductance L et la capacité parasite C du cable.

En résumé raconter qu'il y a des câbles neutres et d'autres qui déforment le signal c'est de la pure fantaisie dogmatique. Un câble est un composant comme un autre dont on peut adapter les valeurs caractéristiques en fonction de son utilisation ce qui veut dire pour aller le mieux possible avec son environnement.

Il permet une correction douce (si on fait l'effort de chercher un peu, évidemment), pour l'imager on pourrait dire homéopathique, des tendances apportées par les autres appareils constituant le système, et qui ne sont pas forcément favorables.
Tous les câbles peuvent avoir un effet sur le signal transporté, selon leurs valeurs caractéristiques, ce qui ne veut pas dire qu'ils en ont toujours.

Le cas particulier des câbles secteur est plus complexe que celui des autres câbles interconnects ou hp's, car il véhicule un courant très transitoire sous tension constante; son effet potentiel dépend donc beaucoup de ce qui suit.
Le cas particulier des câbles digitaux est très intéressant, trop long d'en parler maintenant, il a été dégrossi de facon brillante par le Pr Malcolm Hawksford "is the AES SPDIF digital audio interface flawed?"

Pour ceux qui n'entendent pas de différence, je les convie à venir me voir pour écouter, à moins qu'ils aient peur de prendre une claque.


En résumé :
L'essentiel des paramètres électriques des câbles, d'après mes tas d'essais, parait bien se concentrer sur ce que j'ai écrit, et, si je me répète, c'est pour que les lecteurs comprennent que le sujet est SIMPLE et qu'il n'est ni ésotérique, ni vaporeux.

Il est possible que d'autres paramètres que je crois secondaires existent aussi, mais ils interviennent, selon moi, moins. En effet les lois de l'électricité sont ce qu'elles sont, par exemple la résistivité est une donnée objective qui de tient pas compte de la longueurs des grains de métal ou encore du taux d'oxygène du cuivre.

La capacité parasite intègre évidemment le type d'isolant employé (sa constante diélectrique)
Si on voulait être plus précis encore que ce que j'ai écrit (les 3 premières valeurs mentionnées), il faudrait dire "l'évolution des 3 valeurs RCL en fonction de la fréquence" car cette évolution est complexe.

Par contre, à mon point de vue, il n'existe aucun paramètre "ESOTERIQUE", un câble est un vulgaire composant PASSIF exactement au même titre qu'une résistance qu'un condensateur ou qu'un solénoïde. Rien de plus.

Chacun est évidemment libre de ne pas me suivre, mais je suis également libre de rappeler ce qui précède !
Mac mini optimisé + Alim Uptone JS-2, Roon+RePhase via Devialet Air - Devialet D440pro - Vivid Audio Giya G3 - Câbles HP YBA Glass
Répondre
#2
Première bribe d'infos sur les alims, ils semblerait que les Devialet consomment peu.
Entre 50 et 100 watts sur les plus gros modèles couplés à des enceintes difficiles à mener.
Je continue les recherches pour en savoir encore un peu plus sur le type et le fonctionnement de l'alim.

@Pda0,
Oui, bien sûr, l'intérêt sera de pouvoir comparer plusieurs modèles, quitte à enlever le capot  Wink.
 
A suivre...
Répondre
#3
Merci ! Et j'enlèverai le capot pour les essais bien sûr Smile
Mac mini optimisé + Alim Uptone JS-2, Roon+RePhase via Devialet Air - Devialet D440pro - Vivid Audio Giya G3 - Câbles HP YBA Glass
Répondre
#4
Il me semble que pour que ces tests soit constructifs il faut impérativement mesurer les valeurs r, l et c de chaque câbles réalisés.  
Sinon cela reviendrait à tester différents câbles diy ou du commerce et trouver celui qui correspond le mieux à ton système, sans autres informations sur le pourquoi c'est mieux.
Quelqu'un est équipé pour ces mesures ?
Vinyle : Verdier et Diy - Pré-phono Diy
CD : Diy
Démat ; Squeezebox touch - Dac Audiomat Maestro
Ampli : Audiomat Récital et PP 300B Diy
Enceintes :Triangle Grand concert
Câbles : essentiellement Actinote. Secteur Forte, modul et HP Sonata
Avec ou sans correction numérique Dirac    
[Image: Ambiance-Hifi.jpg]
Répondre
#5
et ben voilà ! c'est y pas mieux un post dédié ! Wink

sinon perso je suis tout à fait pour le retour de jean claude sur le forum, il me manque un peu le bougre, quoique je continue de suivre ses aventures sur HCFR ! Smile
système hifi : magnepan MG1.7,xindak ca1 pa1,yamaha s2000,marantz ud7007, tannoy profile 633, fx audio 802
système HC : sony xe8596,sony x800, DALI ikon mk2,  onkyo tx nr676e
système casque : hifiman edition Xv2,schiit magni 3
Répondre
#6
(09-10-2017, 07:57 PM)laurent martiarena a écrit : et ben voilà ! c'est y pas mieux un post dédié ! Wink

sinon perso je suis tout à fait pour le retour de jean claude sur le forum, il me manque un peu le bougre, quoique je continue de suivre ses aventures sur HCFR ! Smile

On a déjà l'intégrale du propos. 

Il y a deux affirmations parfaitement aberrantes martelées encore et encore et qui pourtant sont fausses. 

Le blindage ne servirait à rien. 
Pardon mais si dans les domaines industriels on s'évertue au blindage le plus sérieux il y a une raison, 
et du point de vue des matériels hifi un appareil mal blindé cela se repère. 

Affirmer que le blindage ne sert à rien sur un câble secteur est une profonde ineptie. 
Il sert à la même chose qu'ailleurs. 

Et le résultat se mesure : rapport signal/bruit. 

Y compris sur une multiprise. 

La deuxième affirmation OBSTINEEEEEEEEE, obsessionnelle, est qu'un câble donne obligatoirement un résultat différent sur chaque système ; mal conçu oui, déséquilibré oui certes. 
Mais les câbles équilibrés cela existe. 

Hormis erreur de section pour secteur ou HP, et ça on le sait, il y a des câbles dont le résultat donne les mêmes CR, avec les mêmes mots, quel que soit le système où on les branche. 
Et c'est un fait que l'on ne peut se voiler. 
Il suffit de lire les CR rencontrés sur des forums différents faits par des intervenants différents, il y a heureusement des marques qui ont un résultat stable et fiable. 

Rappelons qu'un câble ne DOIT PAS être compensateur. 
Donc en toute logique il n'est pas adapté à un appareil d'une marque en particulier, il fait ce qu'il a à faire où qu'on le mette. 

Ensuite......
Cela ne m'empêchera pas de dormir.   Wink

Car après tout chacun est libre de vérifier sur pièce. 

Il y a bien des bases complètement exactes dans les propos, mais l'interprétation et les barrières qui y sont mises tombent en butée sur les réalisations du monde réel du dehors.

Mais je ne suis déjà plus là......... Wink
Système :
- Spendor SP100r2.
- Source PC,  DAC,  preampli  et ampli :  OWL. 
- Interface Armature Hecate.
- Câbles et multiprise ligne WhyNot Opus18 + CODE 224.
- Correction Mathaudio.
Répondre
#7
Hello,
Ayant eu un 110 puis un 170 je confirme que le secteur a une moindre influence sur ces amplis que sur les autres, pareil pour l'ajout d'un Dac ou dun pre ampli..
Javais retenu un petit neodio PC2 qui me calmer les hautes fréquences et me donnait un grave exceptionnel.
@+
Oppo 105D Muse, pre Cary, dac DIY Soekris + alim, tri amp actives, behringer cx3400, aigus el84 DIY, médium 2x CAV D70, grave 2x Bryston 7b Sonics 800x, enceintes DIY (AMT beyma 200+Ems Fertin LB12+BMS 46), filtre secteur Francis Ibre, audioprana, ligne dédiée, granit+CPB
Projet: filtres actif diy 
Répondre
#8
@Nathalie:
Tu as parfaitement identifié les 2 points majeurs de différence entre toi et Maxitonus.
  • Le blindage inutile, voire néfaste, pour Maxitonus, et essentiel pour toi.
  • L'adaptation nécessaire à l'alimentation de l'appareil concerné pour Maxitonus et l'universalité possible d'un câble pour toi.
Ça m'avait également frappé en relisant les posts sur le fil "câble secteur".

Cela dit, et sans recherche de polémique, je dois avouer que l'argumentation de Maxitonus est un peu plus convaincante que la tienne.
Tes arguments sur le blindage sont un peu légers: "le blindage est utile car sinon on ne blinderait pas dans l'industrie", ne prouve pas grand chose pour la Hifi. Pour blinder, il faut savoir de quoi on veut se protéger d'une part, et d'autre part, savoir si le blindage proposé est efficace contre ce dont on veut se protéger. 
Maxitonus explique clairement son point de vue, et préfère ne pas blinder pour se prémunir contre l'augmentation induite de la capacitance du câble. Il explique également que ne pas blinder impose de ne pas faire de torons avec les autres câbles mais qu'un espace de 1cm mini est suffisant. 

Honnêtement ça se tient. En relisant le fil, j'ai aussi noté que certains mettaient en avant le fait que le blindage, notamment d'un câble secteur permettait d'éviter que lui même rayonne, sous entendant une pollution électromagnétique induite ailleurs. Ça se tient aussi, mais quel est le risque réel dont on se prémunit ainsi reste non défini. 

Sur le 2ème point de l'universalité potentielle d'un câble, là aussi, l'argumentation de Maxitonus est assez solide, et tu n'opposes que les avis de ceux qui ont écouté et apprécié tes réalisations, ou celles de quelques prestigieux concurrents, mais hélas ça ne contredit en rien ce que dit Maxitonus. 
Il est fort possible que ceux qui ont de bons résultats soient dans une configuration adaptée à leur matériel, mais ça ne prouve pas que ce serait le meilleur résultat possible, ni que ça marcherait avec tous les matériels. 

Il me semble donc que la démarche proposée par Maxitonus est très sensée, et me paraît être une bonne base de départ pour une réflexion personnelle sur le sujet. 

Maintenant si tu souhaites proposer une démarche alternative, je suis tout à fait intéressé car je ne connais rien au sujet et donc je suis ouvert à toutes les suggestions pour essayer d'obtenir un câble parfaitement adapté au Devialet.
Mac mini optimisé + Alim Uptone JS-2, Roon+RePhase via Devialet Air - Devialet D440pro - Vivid Audio Giya G3 - Câbles HP YBA Glass
Répondre
#9
Re,

Je suis d'accord avec Laurent, le retour de Maxi, mais pas sur qu'il suive aussi.

Marc
Que dire, des éléments qui produisent un semblant de zique,  Big Grin
Répondre
#10
(09-10-2017, 02:55 PM)pda0 a écrit : ... Maxitonus, aujourd'hui hélas banni (Olivier, si tu voulais bien supprimer son bannissement qui date maintenant de plus d'un an, nous aurions peut-être l'occasion de pouvoir à nouveau écouter ses arguments qui ne manquaient que d'un poil de modération sur la forme, mais en aucun cas de pertinence).

Un gros poil, tout de même, qui repousse tout le temps Dodgy
Mais je suis entièrement d'accord, au risque de me répéter, tout comme tous les modérateurs des autres forums... s'il a un point de vue très arrêté (ce n'est pas le seul), il péchait sévèrement sur la forme (bien que, temporairement, j'ai observé une certaine retenu)... Certains voudraient qu'il revienne, d'autres me disent qu'il ne veut pas, et évidemment un certain nombre qui le trouve bien où il est.
Bref, on parle à sa place, et il serait, alors plus approprié, qu'il me contacte.... on trouve toujours une solution, entre personne de bonne volonté !

Pour revenir au sujet: J'ai personnellement observé des gains quasi inexistants sur des alimentations à découpage très travaillées: Linn ou Primare. Sur plusieurs Primare, le Power2 apportait un petit plus, par contre sur des amplis avec alimentation linéaire, il ne fallait pas se concentrer beaucoup pour percevoir le gain. Autant j'accepte l'argument de la non universalité des gains d'un cable suivant l'ampli... autant j'ai pu me rendre compte des gains de ceux de Nathalie... donc pour moi et à cet instant: "The truth is out there.."
Cependant, j'ai fait mes essais avec ce j'ai chez moi: JSV Audio Alcazar, WhyNot Power1 et un de ma conception (très rapide).
Le JSV Audio est, à ce jour et à ma connaissance, le seul cable qui apporte des gains en dynamique qui ont été mesuré par une froide machine (fait par Nicolas BECUWE). C'est un patator, et ça se retrouve un peu avec le Devialet, par contre ça devient un jouilla sec. Le Power1 apporte plus douceur dans l'aigu, mais surement pas adapté, car il y a un petit recul en dynamique par rapport à celui d'origine. Ma réalisation amène une légère brillance (à peine perceptible).... Bref tout ça reste dans les poils (décidément), et surement coupés en 4... Je pars un peu looser sur ce coup là, mais le challenge m'intéresse tout de même.. sait on jamais !
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  TORUS Power Olivier 1 803 05-12-2018, 04:42 PM
Dernier message: Mellowman

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)