Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Scientifiques et câbles
la vitesse maximale de déplacement  de l'influx nerveux dans les fibres nerveuses est de 100 mètres secondes (entre 1 et100 m/s), même pas la vitesse du son , on ne peut donc pas aller plus vite que ça pour aucun sens et là on ne compte même pas le temps que prend le cerveau à analyser.
Répondre
Bonsoir,

(08-22-2018, 12:31 AM)lamouette a écrit : rebonsoir kinai.
quand j'ai vu que tu as écrit 400 téra hertz à propos des capacités humaines par rapport à l'image  j'ai été grandement surpris. Pourtant il est convenu que la persistance rétinienne dure environ 50 millisecondes je ne vois pas comment la vue pourrait être plus performante que l'ouie alors qu'à 20.000 hertz on est à la demi-milliseconde , soyons gentils , plus de gens entendent facilement le 10.000hz alors on est à une milliseconde et pourtant même à ces fréquences on est encore capables de différencier si on est en présence de signaux carrés, sinusoidaux, triangulaires ou toute autre formes d'ondes plus complexes , ce qui signifie que l'esprit d'analyse va encore plus vite que cette vitesse théorique admise.

Hello  Lamouette,

J’évoquais l’attaque d’un signal bref, la persistance rétinienne est une autre chose. Sur une attaque de signal, quel sens est le plus rapide ? C’est une question, pas un quelconque classement d’un sens par rapport à l’autre, puisqu’ils se complètent.

Pour en revenir à la persistance rétinienne, en effet les cameras analogiques enregistraient en 24 images par seconde, 25 pour les caméras vidéo, mais le projecteur par un artifice mécanique (l’obturateur se déclenchait entre deux images et ensuite sur l’image elle même) et la télévision par un entrelacement des trames augmentaient par deux la fréquence d’alternat entre deux « passage au noir ». L’oeil, jusqu’au seuil des 48/50 images par seconde, capte le scintillement créé par cette alternance de noir et d’image, au delà l’image se fixe. Il y avait un test facile à réaliser (au ciné comme sur un écran TV), il suffisait de regarder un point fixe à coté de l’écran et la rétine percevait encore ce scintillement.

Aujourd’hui avec le numérique, c’est totalement différent, le rafraîchissement dépend de la composition de l’image et les projecteurs et écrans travaillent un peu plus rapidement.

Pour en revenir au 10 kHz, si l’on prend une fréquence pure, une belle sinusoïde pour faire simple, l’oreille entend un son continu, et non pas un battement. Le battement d'une fréquence sera perceptible jusqu’ à combien de pulsation selon les individus ? 15, 20, 30 Hz ?  A 50 Hz nous entendons tous un signal continu, donc à 10 kHz...

Un autre test à faire, nous sommes dans un forum d’audiophile, chacun à un enregistrement de fréquences pures. A 20 Hz, certain entendent un bourdonnement (le battement) d’autres un son continu, mais l’œil détectera sans problème les pulsations de la membrane du haut parleur ? De même à 30 Hz. A 40 hz, le son est continu, l’œil distingue encore une zone floue sur la membrane.

J'ignore si cela détermine une acuité plus fine pour l’un ou pour l’autre de nos sens, mais c’est une constatation

Par ailleurs, si l’on fait une différence avec un signal carré ou triangulaire à 10 Khz (ou une autre f) c’est à cause des harmoniques créées par ce signal.

(08-22-2018, 12:31 AM)lamouette a écrit : Revenons à l'aspect des perfs des câbles en image analogique , on a tous vu chez les plus anciens l'effet des mauvais câbles péritel sur les magnétoscopes ou autres appareils . En numérique on voit aussi que les câbles HDMI ont leur importance dans une moindre mesure et c'est comme pour l'audio sur ce point, l'analogique fin étant beaucoup plus difficile à manipuler avec sensibilité, c'est bien pour celà qu'il est moins évident de faire de bons câbles audio, beaucoup des signaux de la chaîne étant encore analogiques.

Ha la prise peritel.... Ce câble peritel ou plutôt SCART était une parfaite hérésie pour protéger un marché (en vain), un signal vidéo (Composite, R,V, B, ou Y/C) devait (ou doit encore) transiter dans un coax de 75 Ohm. Sinon, ce n’est pas très bon, la prise péritel en était un parfait exemple. Mais bon, pour du VHS, cela suffisait. Quelle hérésie aussi ce VHS !

En effet, une HDMI, comme toutes liaisons numériques ne souffre d’aucun défaut mécanique ou de blindage.

(08-22-2018, 11:21 AM)lamouette a écrit : J'ai fait une petite recherche au sujet des 420 térahertz dont parlait kinai, en fait c'est la bande de fréquence électromagnétique (420 à 450 térahertz ) qui correspond au spectre de la lumière visible par l'humain, les couleurs visibles

Je ne dit pas autre chose, les 400 THz de « bande passante » sont des rayonnement électromagnétique. Je l’écris même. Et alors, il s’agit bien d’un spectre visible capté par notre œil. Wink

(08-22-2018, 11:21 AM)lamouette a écrit : la vitesse maximale de déplacement  de l'influx nerveux dans les fibres nerveuses est de 100 mètres secondes (entre 1 et100 m/s), même pas la vitesse du son , on ne peut donc pas aller plus vite que ça pour aucun sens et là on ne compte même pas le temps que prend le cerveau à analyser.

Interressant, j'ignorai.

Bon, on s'égare des mesures. Mais toujours des échanges intéressants.

Mais tout cela ne nous empêche pas de prendre du plaisir en écoutant de la musique. Et il n'y a pas de mal à se faire du bien. Avec les moyens de son choix que chacun trouve ou croit nécessaire.

Tout à l'heure, en rentrant du boulot, j'ai encore pris mon pied en écoutant Zappa, et pourtant c'était sur un autoradio, avec un enregistrement converti en AAC mis sur la mémoire interne du bouzin. Mais quel plaisir... (tiens, pour la conduite, quel est le sens le plus sollicité ? Rolleyes )
Répondre
(08-22-2018, 09:37 PM)kinaï a écrit : Bonsoir,




"Pour en revenir au 10 kHz, si l’on prend une fréquence pure, une belle sinusoïde pour faire simple, l’oreille entend un son continu, et non pas un battement. Le battement d'une fréquence sera perceptible jusqu’ à combien de pulsation selon les individus ? 15, 20, 30 Hz ?  A 50 Hz nous entendons tous un signal continu, donc à 10 kHz..."

à 10khz on entend toujours un battement , un signal continu ça n'existe pas , c'est juste qu'on n'en n'a pas conscience.

"Un autre test à faire, nous sommes dans un forum d’audiophile, chacun à un enregistrement de fréquences pures. A 20 Hz, certain entendent un bourdonnement (le battement) d’autres un son continu, mais l’œil détectera sans problème les pulsations de la membrane du haut parleur ? De même à 30 Hz. A 40 hz, le son est continu, l’œil distingue encore une zone floue sur la membrane."
Oui l'oeil  capte les vitesses bien plus lentes que l'oreille

J'ignore si cela détermine une acuité plus fine pour l’un ou pour l’autre de nos sens, mais c’est une constatation

Par ailleurs, si l’on fait une différence avec un signal carré ou triangulaire à 10 Khz (ou une autre f) c’est à cause des harmoniques créées par ce signal."


oui c'est vrai







(08-22-2018, 11:21 AM)lamouette a écrit : J'ai fait une petite recherche au sujet des 420 térahertz dont parlait kinai, en fait c'est la bande de fréquence électromagnétique (420 à 450 térahertz ) qui correspond au spectre de la lumière visible par l'humain, les couleurs visibles

"Je ne dit pas autre chose, les 400 THz de « bande passante » sont des rayonnement électromagnétique. Je l’écris même. Et alors, il s’agit bien d’un spectre visible capté par notre œil. Wink"
 
non  l'oeil ne capte pas ces ondes électromagnétiques à 420THZ, l'oeil va bien moins vite, c'est un artifice qui permet de voir les couleurs par les filtres colorés dans les bâtonnets situés dans l'oeil, les fameuses 3 couleurs.
Répondre
(08-22-2018, 11:21 AM)lamouette a écrit : la vitesse maximale de déplacement  de l'influx nerveux dans les fibres nerveuses est de 100 mètres secondes (entre 1 et100 m/s), même pas la vitesse du son , on ne peut donc pas aller plus vite que ça pour aucun sens et là on ne compte même pas le temps que prend le cerveau à analyser.

La vitesse de transmission et la bande passante sont deux choses bien différentes. On ne peut donc pas aller plus vite que ça mais on peut y passer un signal de très haute fréquence qui ressortira à l'autre bout du média en parfait état.
Répondre
c'est quand même lié, la fréquence maxi admissible est tributaire de la vitesse de transmission, non?
Répondre
Aucune raison !
Répondre
On peut passer 1ghz dans un modem 56K ?
Répondre
J'en ai un branché (pour envoyer des fax directement d'un PC) Big Grin
-- 
Transport CD: Cambridge CXC · Streaming: Bluesound Vault 2
Vinyle: Rega P3 + Goldring Legacy · RIAA: SPL Phonos
Écoute: Cornwall III · MASTER & DYNAMIC MH40
Gain: SPL Phonitor x + SPL Performer s800
Répondre
(08-23-2018, 11:20 PM)lamouette a écrit : On peut passer 1ghz dans un modem 56K ?

56K c'est la bande passante, pas la vitesse de transmission.

Prends une ligne à retard analogique retardant le signal à l'entrée de 1s. La ligne fait 5mm de long. La vitesse est de 0.05 m/s. Ça ne l'empêche pas d'avoir une bp énorme  (on s'en servait pour la video)
Répondre
oui j'ai vu après coup que j'avais posé une question idiote. Mais j'ai réfléchi depuis hier ,j'ai compris comment c'est possible.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)