Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Superspike VERSUS contre-pointes classiques
#31
Bonsoir,
Mon meuble n'est pas un Target Audio ?!
Je viens de lui faire rajouter deux étagères.
Sur les supports d'étagères jadis je mettais des petits morceaux en sorbothane, il doit m'en rester.
En ce moment je fais les fonds de tiroirs...

Yves
Répondre
#32
(08-26-2019, 09:00 AM)pascal a écrit : @Amoulsolo, une enceinte gagne plutôt à être "couplée" au sol, 

Salut Pascal,

Réponse tardive car je viens de réaliser que j'avais oublié de m'abonner au sujet.

Je ne partage pas nécessairement ton avis pour plusieurs raisons :
s'il semble intéressant que l'enceinte puisse évacuer son énergie sur une référence inerte disons le plus proche de l'infini ;
prenons l'exemple idéal avec un bloc de béton de plusieurs centaines de KG sur lenquel l'enceinte est couplée par vissage, ce bloc étant lui même découplé du reste de l'environnement, il n'est en revanche pas recommandé que l'environnement entre en vibration avec l'enceinte, q'il s'agisse d'une dalle de béton ou d'un parquet massif sur ossature bois.
Mon appartement, est au premier étage, je suis sur un sol carrelé, il y a une dalle de béton armé bien épaisse entre chaque étage et portant, si tu couples l'enceinte au sol, il se produit plus de désagréments que de choses positives.
Pour avoir testé les deux configurations, je préfère le découplage.
C'est clairement la notion d'effet diapason qui me vient à l'esprit lorsque l'enceinte est couplée au sol. La nature du revêtement jouera sur sa fréquence de résonance et la capacité à transmettre les vibrations.

Si je me base sur les pratiques de studio, il est de bon aloi de ne pas coupler les enceintes avec leur environnement acoustique.  Big Grin

Les enceintes encastrées sont mises sur silent blocs, alors que les support destinés à l'encastrement sont des éléments le plus inertes possible. avec des assiciations de matériaux tels que que le béton et le bois haute densité. Même dans ce cas là, Genelec, par exemple déconseille que ses enceintes soient couplées au support, bien qu'il n'ait rien d'un tambour ou d'une caisse de résonance.

Pour les enceintes de moyenne distance ou de proximité, même sur pieds dédiés elles sont souvent accompagnées de plots de découplage tels que les iso acoustics : http://www.isoacoustics.com/products/iso...on-stands/

Le concept étant d'écouter le son de l'enceinte et uniquement de l'enceinte en supprimant l'effet diapason causé par la mise en vibration des éléments voisins de l'enceinte avec les transmissions solidiennes.

(08-27-2019, 11:11 AM)mélaudiophile a écrit : [
Je fais peut-être erreur, mais une pointe c'est pour s'enfoncer et pour ancrer. Une enceinte a tendance à danser d'avant en arrière en opposition au boomer, les pointes vont la bloquer. mettre dessous des coupelles ou autres plaquettes qui permettront de les déplacer facilement (en glissant donc) me semble en contradiction avec le principe même de la pointe. On peut aussi bien mettre autre chose que des pointes pour évacuer les vibrations (dans la mesure où ça évacue vraiment, ce qui est supposé mais pas prouvé), il n'est pas besoin que cela soit pointu et qu'ensuite il faille annuler la pointe....

Si l'on a un sol très dur et glissant (carrelage), à mon avis il faut oublier les pointes.

jean


Salut jean,

d'ailleurs si tu mets un cerceau autour de l'enceinte, sur un air de Fandango, elle se met à faire du hula hoop.

La pointe ne bloque pas plus l'enceinte que si elle repose à plat.
Elle permet une meilleure conduction de l'énergie vibratoire en améliorant le rapport poids/surface.
et donc in fine limite les frictions entre l'enceinte et son support.

on peut effectivement mettre autre chose, pourvu que ce soit le plus dense possible et que sa surface de contact réduite.
Il serait sans doute intéressant de coupler des enceintes à un support bois avec des billes d'acier.
La surface de contact reste faible, mais l'élément ne s'enfonce pas dans le sol et évite ainsi d'abimer le support.

Quoi qu'il en soit, je pense que plus il y a d'éléments à entrer en vibration avec l'enceinte, plus on s'éloigne du concept de reproduction fidèle. En couplant l'enceinte au sol on le met au travail à la façon d'un "radiateur passif". Pour moi, ce n'est pas en faveur d'une reproduction sonore juste.

J'utilise ceci : http://www.studioquatrechemins.info/acou...atiles.htm
Je n'ai jamais pu trouver ces isolants acoustiqueques autrement, mais ce n'est pas très sorcier à réaliser.
C'est efficace sur un bon paquet de fréquences audibles, voire toutes et c'est moins couteux que desbidules ésotériques à 200€ le set.
Enceintes actives - Focal trio 6 BE
Dac préampli - 3D Lab Nano
Streamer - Mano Music Streamer
Yellowtec Puc 2 Lite
XLR : Canare L4E-6S ( Ô Quetzalwire)
Casque - AKG Q701
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  pointes de dé/couplage Ethan 22 1,257 04-27-2020, 07:25 AM
Dernier message: matrix22
  Pointes de découplage sous pieds d’enceintes Natan 19 2,922 01-19-2020, 11:51 AM
Dernier message: Jofarfa
Question The Soundcare® SuperSpike or Not !!! Olivier 33 19,981 05-29-2017, 08:36 PM
Dernier message: l'Arédien
  Pointes de découplage enceintes ou pieds? Ogazio 3 2,943 03-21-2017, 07:06 PM
Dernier message: frederic

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)