Note de ce sujet :
  • Moyenne : 3.57 (7 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Tutoriel Placement des Enceintes et utilisation de REW
#31
Je crois que l'on peut remettre ici ce lien déjà proposé sur le fil de Thierry:

http://frederic.filhol.free.fr/A2T/Maitriser....pdf
Répondre
#32
(05-03-2016, 04:01 PM)Franz a écrit : Pour dégrossir le placement et vérifier en théorie ce que ça peut donner en réel, il y a une page excel, que j'ai mise sur un autre sujet :
http://arqen.com/wp-content/media/Wall_B...tor_2D.xls

Une simple modification de 10 à 15cm en largeur/longueur des enceintes par rapport aux murs adjacents peut modifier du tout au tout la réponse sur un noeud ou un ventre acoustique. Et ça s'entend vraiment.
Je vous posterai des copies d'écran de quelques unes de mes mesures récentes. Ce simple repositionnement permet de faire ce qu'un gros traitement avec pas mal de panneaux posés en aveugle n'aurait pas forcément réussi.

Donc la base (en dehors d'une salle pas trop pourrie) c'est quand même le placement des enceintes, et de l'auditeur dans la pièce d'écoute.

Intéressant, ton lien. Merci Wink
Dans mon salon, j'en suis là aujourd'hui:
- MF=108
- MS=52
- W=65
- LF=580
- LS=210
- LM=500
- Coupure basse=34 hz
- Absorption: 0 jusqu'à 1000 hz et arbitrairement 0.8 au delà

Pour que la courbe de réponse tienne dans un créneau de +/- 3 db entre 20 et 10 000 Hz, il faut que l'angle des enceintes soit de l'ordre de 18,5 °. Il faut donc que je les ouvre d'avantage. Ce n'est rien à faire et j'y courre de ce pas Angel
Répondre
#33
Faut pas non plus s'arrêter aux chiffres bruts.
Mais la courbe réelle correspondra en gros à la réalité, avec des noeuds ou des ventres d'intensité plus ou moins grande, et à des fréquences proches.
Disons que ça permet d'éviter les grosses erreurs de placement, mais il faudra toujours affiner, à la fois aux mesures et en essai réel.
(18,5°, ça me semble un peu élevé pour du gros rouge, mais beaucoup trop faible pour des enceintes : normalement l'idéal c'est 30° ou un peu moins mais 18° ça me parait très peu, donc éloignement trop excessif du point d'écoute par rapport aux enceintes ?)

Ici, le résultat d'une modification du positionnement de 2 enceintes sur la réponse en amplitude :
Je suis passé de 86cm à 70cm des murs latéraux, et de 112cm à 105cm du mur du fond. Donc déplacement d'à peine 16cm en largeur et 7cm en profondeur de chaque enceinte :
courbe bleue avant /courbe jaune après :


[Image: b32017d510897c2be4ae69e3632ba8d8.md.jpg]


Comme vous le voyez, ça suffit à combler entièrement un trou de 6db à 85Hz, et à obtenir une courbe linéaire de 40 à 140Hz environ. Et ça s'entend (impacts caisse claire lus secs notamment).
Un peu de chatterton au sol, un micro de mesure et un logiciel (REW pour win/linux et Fuzzmeasure en version gratuite pour Mac) et beaucoup de temps devant soi pour faire des essais...
roon + Tidal sur PC serveur Audio-linux avec alim linéaire, piloté headless - streamer minimaliste d’extrême orient - hub ethernet à batteries - Dac à tubes - pré semi actif fabriqué dans un garage du Deep South - filtre actif - enceintes actives de monitoring - 2 subs actifs clos -  absorbeurs/diffuseurs - bordel avec plein de câbles derrière - chatte bruyante avec écailles de tortue - aperçu sur mer
Répondre
#34
(05-03-2016, 04:58 PM)Franz a écrit : (18,5°, ça me semble un peu élevé pour du gros rouge, mais beaucoup trop faible pour des enceintes : normalement l'idéal c'est 30° ou un peu moins mais 18° ça me parait très peu, donc éloignement trop excessif du point d'écoute par rapport aux enceintes ?)
Certes, pour du gros rouge, c'est beaucoup: 14,5 ce n'est déjà pas mal Cool

Effectivement, j'écoute d'assez loin, par goût.
Je viens de les repincer dans leur position d'origine. Cela n'a pas affecté les graves (la pièce est OK la dessus), mais en revanche, plus ouvertes (18.5, en gros) , je prenais un peu les compressions dans la tronche et Ella chantait au milieu de la pièce.

Finalement mon réglage initial était au top Angel
Répondre
#35
Mise à jour et refonte du tutoriel REW en page 1. Ajout de la mesure de phase ci-dessous.
NUC8i7-BEH/boitier Akasa fanless + Alim Uptone JS-2, Roon Rock + RePhase via Roon Devialet Air - Waversa SmartHub - Devialet D440pro - Vivid Audio Giya G3 - Câbles HP CST Statement ST-5
Répondre
#36
La mesure (et l’affichage) de la phase avec REW est un petit challenge sur lequel je me suis cassé la tête pendant pas mal de temps. Je ne suis pas certain d’avoir résolu toute l’affaire mais la méthode ci-dessous produit le même résultat que la mesure effectuée par le Trinnov Amethyst, ce qui a un coté rassurant étant donné que la méthode de mesure est différente et qu’il est possible d’avoir à peu près n’importe quoi comme mesure de phase si on n’y prend pas garde.

D’abord, il faut savoir que, de façon pratique, ça ne sert pas à grand chose de mesurer la phase, et qu’il est donc tout à fait possible de s’en passer !
J’ai insisté pour y arriver pour 2 raisons essentiellement.
La première est la simple curiosité intellectuelle et l’envie de pouvoir caractériser les enceintes que j’ai à la maison.
La deuxième est liée au fait que j’ai besoin de mettre en oeuvre une correction numérique dans mon sous-sol, et cela m’intriguait de voir que Trinnov pouvait sortir une mesure de phase de façon très répétable, et ensuite la corriger mais en affichant seulement un résultat de calcul théorique, et non pas une mesure réelle post correction.
J’avais donc envie de pouvoir visualiser la correction de cette phase, et, incidemment, de voir si d’autres logiciels de correction numérique effectuaient aussi une correction de phase (Dirac a été mon premier cobaye pour valider le sujet Smile).

De plus, comme on le verra, cela m’a contraint à réfléchir au placement du micro pour obtenir cette mesure. On peut se dire que s’il faut placer le micro au quart de poil de millimètre pour mesurer une phase, à quoi cela peut-il bien servir, puisqu’on ne place de toutes façon pas sa tête de façon aussi précise ?

Et bien, il y a une raison simple pour le faire, c’est que si on souhaite mettre en oeuvre une correction numérique, la qualité de la mesure effectuée est un paramètre ultra-critique puisque tous les ajustements qui vont être calculés, puis injectés dans le logiciel de correction numérique, dépendent de cette mesure initiale !
Trinnov semble s’affranchir de ce problème de placement grâce à un micro très élaboré, disposant de 4 têtes dont l’emplacement est parfaitement calibré. J’imagine qu’ils se servent des informations captées par ces 4 micros pour générer une image 3D (et surement 4D, si on inclut la dimension temporelle) de l’espace dans lequel sont placées les enceintes, et ensuite effectuer un calcul suffisamment précis pour produire une correction adaptée.
Et on obtient, en effet, un résultat très probant avec le Trinnov, sans réel effort.

Par contre, lorsqu’on utilise Dirac, on effectue 9 mesures à 9 emplacements différents mais, à l’exception de celui du sweet spot, les 8 autres sont approximatifs (aucun placement précis n’est requis, et il suffit de les placer à peu près où cela est demandé mais à 50cm près ça marche aussi). Pour avoir, là aussi, fait des tas de mesures avec Dirac, j’ai obtenu les meilleurs résultats en soignant particulièrement le placement du micro au sweet spot. La pondération de la mesure au sweet spot dans les 9 mesures effectuées semble très largement dominante, et donc il m’est apparu essentiel que cette mesure soit faite dans les meilleures conditions.

Et il se trouve que cette position soignée, est aussi celle qui permet d’avoir une mesure de la phase parfaitement répétable et quasi identique à celle produite par le Trinnov, ce qui est, en soi, assez satisfaisant et rassurant intellectuellement.

Après ce long préambule, voici donc la méthode que les courageux pourront suivre si cela les intéresse Smile

Il faut séparer 2 cas de figure, selon que l’on veuille seulement mesurer la phase d’une enceinte, ou bien qu'on souhaite placer le micro (et mesurer la phase) dans une optique de correction numérique ultérieure. Le résultat que l’on obtient est identique (ou suffisamment proche pour que l’écart entre les 2 puisse être considéré inférieur à la précision de la mesure), mais j'indique les 2 méthodes car c’est un peu plus simple si on n'a besoin que de mesurer la phase d’une enceinte.

Placement du micro dans le cas de la mesure de la phase d’une seule enceinte:

Le meilleur emplacement dans ce cas de figure est à environ 1,5m ou 2m de distance de l’enceinte, tête du micro placé à hauteur du tweeter (le plus précisément possible, donc il faut mesurer avec un mètre). Personnellement, je place le micro tête vers le haut, et non pas orienté vers l’enceinte. On peut débattre de ce sujet, mais avec le UMIK-1, c’est beaucoup plus simple ainsi car on réduit le problème de l’angle d’orientation vers l’enceinte.
J’ai mesuré dans les 2 positions (verticale ou horizontale), et je peux dire qu’on obtient les mêmes résultats avec les 2 méthodes, d’où l’orientation vers le haut qui me parait plus facile à mettre en oeuvre.
Peut-être que l’orientation vers l’enceinte présente des avantages pour d’autres paramètres, mais ici je préfère vers le haut.

J’ai aussi fait des mesures avec le micro Omnimic, avec REW et le logiciel Omnimic, qui ont corrélé les résultats obtenus avec l’UMIK-1 et REW. L’Omnimic par contre, marche mieux en étant orienté vers les enceintes. Je ne sais pas pourquoi (peut-être parce que je n’avais pas le fichier de calibrage pour la position vers le haut) mais c’est une observation que j’ai pu faire à plusieurs reprises.

Enfin, on notera que les 4 têtes du micro Trinnov, sont orientées vers le haut également. Ce n’est pas une preuve en soi, mais ça indique au moins qu’on peut mesurer ainsi de façon correcte.

Placement du micro dans le cas de la mesure de la phase au sweet spot, avec les 2 enceintes en fonctionnement (position utile dans le cadre d’une correction numérique):

C’est là que les choses se compliquent un peu mais restent quand même faisables avec un peu de patience Smile
Il faut placer le micro au point d’écoute (sweet spot) de façon à ce qu’il soit à exacte équidistance des 2 enceintes, et à hauteur d’oreille (mais comme il vaut mieux avoir la hauteur d'oreille du sweet spot à la même hauteur que celle du tweeter, on en revient à devoir mettre le micro à la hauteur du tweeter, si on a bien choisi son sweet spot...).


Pour arriver à placer le micro à exactement la bonne distance de chaque enceinte, j’utilise un mètre laser, que je positionne sur la face avant de l’enceinte au niveau du tweeter, et je vise le micro (il ne faut pas trembler car le faisceau laser à 2,50m bouge facilement…). En faisant plusieurs mesures à partir de chaque enceinte et en bougeant le micro attentivement, on arrive à le placer à moins d’un millimètre d’écart. Il n’est peut-être pas essentiel d’être aussi précis, mais ça ne peut surement pas nuire.

Une fois ceci réalisé, on peut procéder à la mesure normalement (voir Tutoriel).
A noter, que rien n'empêche de mesurer chaque enceinte séparément lorsqu'on a positionné le micro au sweet spot. C'est même une bonne idée, car lorsque le micro est calé proprement, autant en profiter et mesurer tout ce qui peut l’être !

Une fois la mesure réalisée, on peut évidemment aussi afficher tous les paramètres indiqués précédemment (amplitude, waterfall, spectro, etc…), mais on va ici s’intéresser à l’impulsion, car c'est la clé pour mesurer la phase.

Méthode d’affichage de la phase avec REW:

Première étape: Caler le temps 0 sur le pic d’impulsion positif du tweeter.
Lors de la mesure, si on a bien configuré REW comme indiqué dans le tutoriel, on peut entendre, avant le sweep, un bip très bref qui précède juste le lancement de la mesure. En fait, ce bip sert de point de départ temporel pour REW. Le logiciel connaissant le temps qu’il y a entre le bip et le début du sweep, il peut ainsi déterminer un temps 0 (arrivée du bip) pour la mesure du sweep qui suit.

En pratique, on va se servir de ce marqueur temporel pour aligner le départ de l’impulsion. Pour cela, on affiche l’impulsion, puis on clique sur l’icône « Controls ». Puis, on clique sur Estimate IR delay, et on accepte la proposition en cliquant sur Shift IR.

[Image: b948cb6567885d643654d0e871eb2576.md.png]


Ainsi, l’impulsion se déplace pour se caler sur un temps positif.
En passant, on peut remarquer que l’impulsion semble commencer en temps négatif, ce qui peut paraitre étrange a priori, car on pourrait s’attendre en théorie à ce que rien ne se passe avant que l’’impulsion ne démarre !
Cependant, il ne faut pas oublier que cette impulsion est une impulsion calculée à partir d’un sweep, et non une vraie impulsion envoyée aux enceintes. J’imagine donc que ce sont les calculs mathématiques et autres transformées de Fourier qui produisent ces « artefacts » antérieurs au temps 0, mais cela n’a pas vraiment d’importance ici.

Cela étant, le calage temporel effectué par REW n’est pas hyper précis, même avec le bip de référence. Il est donc nécessaire d’aligner manuellement la référence temps exactement sur le pic d’impulsion du tweeter, ce qui va donner la référence à partir de laquelle la phase va être calculée.

Pour cela, on va faire afficher l’impulsion sur une durée très courte (2ms) afin de faciliter la localisation du pic impulsion du tweeter. C’est en général la première oscillation située après le temps 0. Elle est généralement vers le haut, et dans le cas où elle ne le serait pas (vers le haut) c'est que le système inverse la phase. Dans ce cas, on peut demander à REW d'inverser l'impulsion (et donc aussi la phase) à son tour, en cliquant sur la case correspondante qui apparait quand on clique sur l'icône Controls.


[Image: 6718aa80faf630a352f757798799416c.md.png]


Sur l’affichage, on voit une ligne en pointillés rouge qui donne la position temporelle et qui se retrouve alignée sur le temps 0 après l’opération précédente, mais on voit aussi sur le graphe ci-dessous que le pic du tweeter est situé 87 microsondes plus tôt. On peut faire afficher cet écart temporel en lecture directe sur l’axe du temps, en positionnant le curseur (trait bleu) au pic.


[Image: 391efc68d2a26fcdf1306b79d7974c55.md.png]


On peut donc maintenant recaler l’origine du temps à la valeur affichée (ici 87 microsecondes, soit -0,087ms), en utilisant la fenêtre IR Windows (en cliquant sur l’icône en haut de l’écran), et en cliquant sur Apply on voit que la ligne en pointillés rouge, se déplace bien sur le pic de l’impulsion.


[Image: bea0d316b2677f1cc084e9ff3dd06977.md.png]
[Image: 5250abbe3e87c0b654bceef4e31b410f.md.png]


Deuxième étape: Application d’un fenêtrage dépendant de la fréquence
Une fois ceci effectué, on peut aller sur la fenêtre SPL et Phase, et en cliquant sur l’affichage de la phase, on quelque chose comme ci-dessous.

[Image: 2f4398ad512a36812d129f3efe811f68.md.png]


Le « hachis » que l’on obtient est dû aux multiples réflexions sur les parois du local, et pour voir la phase, il faut s’en affranchir en utilisant la technique dite du « gating » ou fenêtrage, qui consiste à éliminer les réflexions tardives. La durée efficace du « gating » n'est malheureusement pas une valeur fixe. Elle dépend de la fréquence, et la durée nécessaire pour avoir une phase correcte dans les basses est « longue », alors qu’elle doit être très courte dans les fréquences aigues.
REW intègre pour cela une fonction qui permet un fenêtrage dépendant de la fréquence. Il suffit de cocher la case « Add frequency dependent window », et de prendre une largeur de 1/6 d’octave (ou autre, 1/8 est ce qui donne le résultat le plus proche de ce que mesure Trinnov), puis de cliquer Apply Windows.


[Image: cfffe0b9397a888f0f314de61c8127bd.md.png]


Troisième étape: Afficher la phase
Après ces efforts considérables, on peut enfin admirer le résultat Smile, en cliquant sur l’affichage de la phase dans la légende du graphe SPL et Phase.
Le résultat obtenu avec cette méthode est très cohérent avec celui mesuré par Trinnov, et il est fort probable que la méthode utilisée pour s’affranchir des réflexions est similaire, même si je n’ai aucune information sur le sujet. Il me semble en effet improbable que l’on puisse obtenir un résultat aussi proche sans utiliser une méthode proche, mais bon c’est seulement une hypothèse que j'émets.

On peut ensuite bien entendu répéter ces étapes sur chacune des mesures réalisées, qu’elles soient pour une enceinte seule ou pour les deux au sweet spot. Ci-dessous, la phase mesurée avec la même méthode avec la correction Trinnov en fonction.


[Image: 2bf026b5c7a7333370bf9e72c5ad0e32.md.png]


Quelques considérations complémentaires:
Pour bien comprendre à quoi sert de bien placer le micro à équidistance des 2 enceintes, il suffit de regarder l’allure de l’impulsion quand le micro n’est pas centré. Dans l’exemple ci-dessous, j’ai volontairement écarté le micro de quelques centimètres à gauche du sweet spot (5 à 10 cm environ). On voit bien que l’impulsion de l’enceinte droite arrive après celle de l’enceinte gauche. Dans la version avec Trinnov, où l’impulsion est très propre, on peut mesurer facilement l’écart de distance entre les 2 enceintes en mesurant le temps entre les 2 pics et en le multipliant par la vitesse du son. Sur l’exemple ci-dessous l’écart entre les 2 pics est de 223 microsecondes, soit une distance de 7,5cm environ.


[Image: c82362eaf6cf0c9a5548c7e1ac331454.md.png]


Dans le cas où l’impulsion n’est pas corrigée, le mélange de l’impulsion droite et gauche donne une allure très chaotique à l’impulsion qui ne facilite pas la lecture… Voir ci-dessous.


[Image: 698b713d4c244d0d48fc3319d66d62d9.md.png]


Enfin, on pourra aussi noter qu’Omnimic facilite le travail de positionnement du micro car il affiche la phase en temps réel, et donc il suffit de bouger le micro jusqu’à ce que l’impulsion soit "unique" et propre, mais ça reste très artisanal, et pas franchement plus simple que de mesurer avec un mètre laser et d’utiliser REW. Le résultat obtenu est, par contre, et fort heureusement, identique.

Bon courage à ceux qui essayeront Wink
NUC8i7-BEH/boitier Akasa fanless + Alim Uptone JS-2, Roon Rock + RePhase via Roon Devialet Air - Waversa SmartHub - Devialet D440pro - Vivid Audio Giya G3 - Câbles HP CST Statement ST-5
Répondre
#37
Bonjour pda0,

Bravo pour ce beau tutoriel. On sent que tu maîtrises vraiment bien cet outil et son utilisation.
Merci de nous faire partager ton expérience et le fruit de tes recherches Smile
Répondre
#38
Merci pour ce partage très intéressant. C'est rassurant de voir qu'on peut faire ces mesures avec un logiciel gratuit tel que REW et qu'en utilisant ta methode, on retombe bien sur les meme résultats qu'avec d'autres logiciels ou système payants.
Répondre
#39
Salut et merci pour ce beau tutoriel. J'ai essayé par curiosité d'installer REW sur mon PC, la première bonne nouvelle c'est que ça s'installe en 5s sous Linux avec 0 config.

J'ai utilisé mon microphone Logitech qui n'est pas une référence de précision en termes de mesure acoustique, sans être la première daube des micro USB.
http://wiki.audtip.org/wiki/microphones/...ech-ak5370


Les résultats sont violents Dodgy


[Image: cbf0a9f7786cf5e02650f59069adadfd.md.jpg]
[Image: 4bbf85a6185f2579b9984a74ef7b4f9f.md.jpg]
[Image: 8cab4a5630315949ca8e2252fe9c9bd5.md.jpg]
[Image: 20fe063b4dec9a5109d1b8c6f9a74dc5.md.jpg]
QNAP TS-231 > TP Link C9 > Chromecast Audio  > FX Audio 802 > Goldnote A6
JRiver + BubbleUPnP Server + EOS
Répondre
#40
Quelques remarques en vrac Wink

Je pense que tu as fait ta mesure à un niveau très élevé puisque le niveau moyen semble être vers 95dB. C'est trop fort et ça doit probablement saturer le micro. Je ne sais pas ce que dit REW pendant la mesure, mais ça me parait très fort.

Ensuite, je pense que le micro n'est pas adapté pour ce type de mesure car, si j'ai bien compris, c'est un micro pour PC dans une application plutôt de genre téléphonie. Et sans fichier de calibration, c'est pas facile de savoir ce qu'on mesure.

Maintenant ton résultat n'est pas si chahuté que cela, regarde l'échelle que tu as utilisée (en vertical) et le lissage (1/48) qui n'est pas celui où on a la réponse la plus linéaire.
D'ailleurs, avec lissage 1/3 et une échelle verticale moins étendue (5db par carreau au lieu de 2dB par exemple), tu vas avoir surement une courbe très plate et linéaire.
Attention aussi à l'axe des X, où tu as mis une échelle linéaire, alors que la coutume est de prendre une échelle logarithmique (où chaque octave dispose du même espace, et est donc plus représentative).

Néanmoins, je te conseille d'essayer avec un micro type UMIK-1 pour avoir un résultat plus "représentatif".
Amicalement.
NUC8i7-BEH/boitier Akasa fanless + Alim Uptone JS-2, Roon Rock + RePhase via Roon Devialet Air - Waversa SmartHub - Devialet D440pro - Vivid Audio Giya G3 - Câbles HP CST Statement ST-5
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  placement physique des enceintes dans une pièce lamouette 102 4,743 08-12-2019, 08:35 PM
Dernier message: Amoulsolo

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)