Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Maxi 45 tours
#1
Thumbs Up 
Je viens d'acheter l'album "if" de Bernard Lavillier, 1988. Il y a un 33 tours et un maxi 45 tours. Comment régler ma platine pour écouter ce dernier?

Bon en fait j'ai trouvé, je mets en 45 tours mais je laisse la taille sur 30. Le son est top, de meilleure qualité, je trouve, qu'un 45 tours classique, pourquoi?
Répondre
#2
Salut Equaliser ..
Tout simplement pour cela ..
clic sur le verso du vinyle ..désolé pour le coup flash ..C'etait limité à 33 ! 
La tu es passé à +12 :Cool
Vinyle amende de première catégorie ..45 euros Shy


http://www.cdandlp.com/joseph-haydn-theo...116110831/

J'en ai quelques uns Sarastro et confirme le résultat ..
Lorsque l'on respecte la phase et reduit la compression en tournant plus vite  pour que le diamant puisse suivre le sillon fortement modulé sans se coincer ..
On commence à approcher la vérité sonore d'un peu plus près..


Sarastro


A l'instar d'autres grands créateurs de matériels de reproduction, tels Levinson ou Charlin, Marcel Vaissaire s'est intéressé à l'édition d'enregistrements, dans laquelle il voyait par ailleurs une alternative à une activité de concepteur/constructeur empreinte d'aléas. Il réglait déjá les magnétophones qu'il fournissait pour accompagner ses chaines, pour en faire des bêtes de course parfaitement optimisées. Pour ses disques, il choisit ce que la technique de l'époque offrait de mieux, le 30 cm enregistré en 45 tours, seule technique permettant une qualité auditive indiscernable de la bande originale, allant jusqu'à proposer une série limitée codée selon le procédé dbx, ce qui impliquait cependant de disposer du décodeur de cette marque (le dbx consistait essentiellement en une préaccentuation de l'aigu).
Les 41 enregistrements Sarastro furent réalisés par Georges Kisselhoff, avec son systéme de tête artificielle "real phase" inspiré de celui d'André Charlin et sur des magnétophones réglés pour atteindre un rapport signal/bruit de 100 dB . Le montage était fait par Mireille Landmann. La gravure se faisait sans aucune compression ni correction du spectre.
Vingt-neuf furent édités, parmi lesquels plusieurs disques de piano interprétés par Paraskivesco, d'orgue, joués par Stricker à Saint Maximin de Thionville, et de quatuors, joués par le quatuor Suk.
L'aventure Sarastro s'acheva en même temps que celle d'Audiotec.
Les bandes originales furent rachetées pour un prix symbolique par Calliope, certaines ont fait l'objet d'une réédition en CD chez cet éditeur.
Il m'arrive rarement d'admettre des choses sans les comprendre totalement .. Idea
Mais cela m'arrive !
Répondre
#3
Je comprends mieux maintenant, merci MeloMan.
Répondre
#4
bonjour , si certains sont intéressés , je possède encore plusieurs SARASTRO neufs dans leurs emballages fermés donnés par Ginette Z. alias AUDIOTEC , le prix est à voir ensemble .
Répondre
#5
Bonjour BLS,
Petite habitude : Se présenter http://forum-hifi.fr/forum-8.html
A bientôt sur nos Zondes
Ce n'est pas toi qui aimes la Musique... Mais la Musique qui te fait aimer... Thierry.
Mon contexte : http://www.living-leedh.com/?page_id=528
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  78 tours. Nico68 4 551 03-06-2018, 08:11 PM
Dernier message: Bertrand

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)