Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Pâtes à la carbonara
#31
Quand je suis arrivé à Paris il y a 25 ans il n'y avait que Barilla pour échapper à la punition Panzani! Le pire c'était tout de même de trouver de bonnes tomates en boite! Pas de Parmesan non plus sauf à des prix exorbitants!
Le café c'était que du Lavazza bas de gamme qui n'existait même pas en Italie. Big Grin

Aujourd'hui on trouve vraiment de bons produits si l'on veut. Malheureusement du moins à Paris les traiteurs italiens ont des prix exorbitants.

Je vous conseille les pâtes Rummo et Garofalo que l'on peut trouver par exemple chez Monoprix. Pour moi les spaghetti Rummo sont bien meilleurs que les De Cecco. Les bonnes pâtes sont faites à base de semoule de blé dur.

Quant à la discussion entre pâtes fraiches et sèches on parle de deux choses différentes. Il n'y a pas de vérité. C'est comme choisir entre un vin blanc et rouge.  Smile

Pour la carbonara il faudrait utiliser du guanciale et uniquement des jaunes d'oeuf, puis du pecorino. Ceci dit c'est une recette que je ne fais jamais... Big Grin

[Image: 15221434421682712172.jpg]
Sotm sMS-200 Ultra + sPS-500 / Sotm tx-UsbhubEx / Singxer SU-1 / Denafrips Terminator / Audiophile Technologie Théorème evo 3 et Amplitude 4/ Enceintes DIY / USB Curious, Audioprana, TWL, LH Audio.
Répondre
#32
D'accord avec le pecorino, d'ailleurs les carbonari (à l'origine de la recette) n'avaient que ça sous la main.

Jaunes d'oeufs pas de blancs.
Garder les blancs pour faire de bonnes meringues.

Et du poivre, beaucoup de poivre.

Les meilleurs linguine à la carbonara que j'ai dégustés étaient couverts de poivre.
C'était à Castelgandolfo, pas très loin de la résidence du St-Père.
Adresse du resto disponible pour ceux que ça intéresse.
Mon installation

Enceintes :  Jalucine24
Ampli :       ASR Emitter I Exclusive
Vinyle :       Denon DP-3000 
CD:            Electrocompaniet ECC-1
Démat. :     RaspBerry pi3  HifiBerry Digi+ pro
Nomade :    Astell&Kern AK120II
Répondre
#33
Rien qu'à voir ces Rumo , ça me parle beaucoup plus que les De Cecco, la couleur, le grain moins fin, la semoule quoi.
J'essaierai.
J'irai voir une boutique italienne que je connais bien à Caen pour le fromage et le Pecorino, je fais confiance aux mamas qui tiennent la maison.
Répondre
#34
(03-27-2018, 11:44 AM)Roberto a écrit : ... Malheureusement du moins à Paris les traiteurs italiens ont des prix exorbitants ...

Hello,
non pas qu'à Paris malheureusement, partout. Les traiteurs et épiceries italiennes sont estampillés épiceries fines, voire luxes.
Et le prix des charcuteries par exemple, comparativement à leurs qualités par rapport à ce qu'on peut trouver en porc noir du Sud-Ouest ou en Bellota ibérique, sont proprement scandaleuses !!! Mébon, c'est comme ça.
Je vais tester les pâtes Rummo, trouvé chez Monop et Super U.
Cordialement
Galettes noires : Rega RP3 - Galettes irisées/fichiers numériques : Metronome LP2S -> Audia FL3S -> Mulidine Cadence
Répondre
#35
Selon Alessandro Roscioli, du traiteur-restaurant éponyme, incontournable étape-déjeuner romaine au Campo dei Fiori, les pâtes à la Carbonara seraient une adaptation récente, initiée par ... les soldats américains de la bataille de Monte Cassino (1944), à partir d’une recette du Latium et des Abruzzes "Cacio e Ova". Ces impérialistes utilisèrent leur bacon fumé, et la recette se répandit en Italie dans les années 50 avec la pancetta. Ils pourraient même être à l’origine de la crème. Dans ces conditions, la notion de Carbonara "authentique" devient hasardeuse.

Par contre, toujours selon Roscioli, "Cacio e Ova" se prépare avec (bien sûr) le guanciale.

https://www.dissapore.com/grande-notizia...carbonara/
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)