Note de ce sujet :
  • Moyenne : 3 (2 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les 10 plus gros mensonges en audio
#41
Il y a tout de même des grands "live", qui sont restés dans l'histoire du disque, sinon de la musique...: le premier Parsifal d'après guerre à Bayreuth (1951) par exemple, et quelques autres enregistrements "bayreuthien"...les wagnériens se battent encore pour départager les version Karl Böhm/Boulez et Chéreau...il faut dire que l'enregistrement de Boulez brille surtout par sa mise en scéne, qui a un peu renouvelé la chose. Mais qui ne s'entend pas beaucoup...

Dans un autre genre, le live at japan déjà mentionné, les album "alchémy" de Dire Straits et "Paris" de Supertramp,"Central Park" de Simon et Garfunkel.

Et puis les concertes de la fin des années 50 et début des années 60 au Carnegie Hall. Le double album de Belafonte en 1958, si on aime, faut sauter dessus, la prise de son est superbe (RCA living stéréo), le double également du dave brubeck quartet (Columbia, le CD remastérisé est meilleur que le vinyle 6 eyes d'origine, pour le coup), et en jazz encore, les premiers enregistrements de Bill Evans, le "Koln Concert" de Keith Jarrett, des enregistrements de Ahmad Jamal de la fin des années 50...

Bref, il y a en live des prises de son et des albums tout à fait exceptionnels, ça n'enlève rien à la qualité des prises de sons en studio, mais les artistes y sont souvent plus en liberté, et il y a le public. Les bruits d'ambiance. Cela compte également pour rendre la musique vivante. Les bruits de verre ou les discussions en fond sonore sur les enregistrements de Bill Evans ou de Ahmad Jamal, qui rendent tangibles l'ambiance "club de jazz". Vraiment, ça s'écoute...
L'installation est décrite ici
Répondre
#42
Un gros +1 avec Bertrand
Mon système me permet d'écouter mes CDs  Idea
Répondre
#43
(04-13-2018, 11:09 PM)Bertrand a écrit : le double également du dave brubeck quartet (Columbia, le CD remastérisé est meilleur que le vinyle 6 eyes d'origine, pour le coup)

Hello. J'ai trouvé plusieurs références. Tu veux bien nous préciser celle que tu évoques là ?
Top écoutes du moment : Charlie Haden et Christian Escoudé (Gitane), Shinya Fukumori Trio (For 2 Akis), Elina Duni (Partir), Tord Gustavsen Trio (Being There), Søren Bebe Trio (Home)
Système (ici) : Streamer Mano Ultra (Magna-Hifi), Dac Audio GD 19th, Ampli Music Angel Modifié (SE 845), enceintes JMR Offrande Sup. V2
Répondre
#44
Pour les CD, je ne sais pas, c'est une version assez récente (dont je n'ai qu'une copie en fait :Blush )
L'installation est décrite ici
Répondre
#45
Bonjour Jacques92,

Humour du samedi et heureux que tu ai pu bosser quelques mois à Radio France alors ... mois j'ai plus connu la fin de l'antique SFP rue des alouettes Big Grin
Superbe enregistrement du concert du défunt Jaques Higelin à Bercy effectué par l'ingénieur du son Yves Jaguet assisté de Vincent Pitras avec le car mobile "le voyageur" puis Michel Pagliaro en réalisation artistique et mixage avec l'ingénieur du son Claude Wagner (Studio Pathé Marconi)
Pressage sur 3 vinyles en DMM à l'usine Pathé de Chatou (78)

Qualité se son superlative mais il est vrai que vieux c.. Big Grin hérité des réflexes des professionnels je lis encore par exemple avec une "antique" cellule denon DL103 qui est une des rare à coller suffisamment près en rendu sonore parce qu'outil  professionnel et non audiophile technophile sonore à tendance chirurgicale et analytique du 3ème millénaire numérique Big Grin à l'antique machine analogique à bande tournant en 15ips=38cm/s Big Grin

Par contre assister en live à des concerts de musique moderne avec plein d'instruments modernes électriques et amplifiés avec pleins de micros et avec le son amplifié et diffusé par plein d'enceintes de sono en version frontale, latérale et arrière enceintes certes qui peuvent être qualitatives ? Idea
Répondre
#46
Tu veux dire comme le "Wall of Sound" de Grateful Dead dans les années 1970 ?  Wink

[Image: 2bfb3c6c2e8689f1e516347ac2cb632f.md.jpg]

Concocté avec des haut-parleurs JBL, des tweeters ElectroVoice, le tout dans des enceintes Alembic et contrôlé par des amplis McIntosh, la ''sono Alembic" le nom sous lequel ce système précurseur était connu, avaient pris tellement d'ampleur, que une fois installé, il n'y avait plus assez de place pour une disposition de scène classique, à droite et à gauche.
"A splendid time is guaranteed for all !"  Cool

Peloton de cuivre: Marantz MCR
Force rythmique: Jean Marie Reynaud Millesime 45 

Répondre
#47
(04-14-2018, 08:29 PM)Van Der Graaf Generator a écrit : Tu veux dire comme le "Wall of Sound" de Grateful Dead dans les années 1970 ?  Wink

Salut VDG, tu es fan du Dead ? moi, absolu.

une autre photo de sono:

[Image: c4d34b2144e47de6a895faf8bb2f9f0e.md.jpg]


Mais celle que je préfère c'est celle des micros dans la foule. Le Dead encourageait l'enregistrement des gens et leur réservait parfois un espace devant la scène.

[Image: 686d9c07d8597f0186b867592e8307c5.jpg]


jean
Enceintes:Onken-Altec 416/Iwata-JBL2445Be/ T925; Tannoy K383; ATC scm11;Comète
Amplis:Accuphase P102;Forté 4A;1A;Arpège Ref10,Atoll AM80,Hiraga 8W;FX802;MCR 510
Pré: PerreauxEP;Tact RCS 2.2X;Mytek 192 DSD-DAC Preamp
CD:Nuprime CD8T, BD:Oppo93
Vinyle:Thorens TD160 bras Lurné ;TD 165;V15 V, DL103,pré pré Hiraga pré ADL GT40
Magnétos:K7 nakamich BX2,bandes TEAC 3340, 2300; Sony TC377;minidisc Sony MDS JE500

Répondre
#48
Pour le retour son, c'est bien, pour leurs oreilles, c'est moins bien - je suppose que les survivants actuels du Grateful Dead sont sourds ...
Galettes noires : Rega RP3 - Galettes irisées/fichiers numériques : Metronome LP2S -> Audia FL3S -> Mulidine Cadence
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)