Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
installation alternative
#11
Effectivement vous multipliez les problématiques avec un assemblage de dispositifs différents mais pourquoi pas ? Votre projet semble mûri, documenté, audacieux et pertinent.
Votre correction électronique s'appuiera-t-elle sur un processeur numérique de signal ou utiliserez-vous un système analogique ?
Pour revenir aux La Scala, c'est d'abord leur vivacité, ensuite leur équilibre général obtenu notamment par limitation du niveau des aigus (17 kHz à -4 dB, ça peut sembler peu ...) en relation avec la coupure basse (sur le principe de la règle des 400 000) qui me plait. Du coup, elles peuvent en effet paraître sèches à certains. Mais comme toutes les enceintes, elles ont une esthétique sonore qui satisfait le goût de certains auditeurs et est insupportable à d'autres.

M.
Répondre
#12
Smile

Oui, j'aime bien les complications, pour ma correction, haf par PC et filtre passif certainement et bi-amplification, j'évite d'intercaler des appareils entre source et ampli de puissance, en général un dac est capable de sortir 1 V, ça suffit largement pour attaquer un ampli, d'autant que c'est du DIY classe AB à transistor. (LM 3886 bridgé)  

j'ai fait une simu avec le K-33 , elle n'est pas si mal que ça positionnée dans un coin, sans filtre, elle assez linéaire de 60 Hz à 500 Hz, en rabotant, on doit tomber à 50 Hz, le niveau est élevé dans les 110 db en pointe en 2 PI stéradian à 200 Hz, dans un angle c'est plus (+) 10 db dans le grave, ça laisse de la marge effectivement pour la correction.  Big Grin  
la dispersion et delay sont très bon.

A nos âges, on entend jusqu'à 14/15 Khz, avec une bonne source, 17 Khz, c'est bon. 

ma simu de la scala caisson K-33 seul. (l'échelle SPL est fausse) 

 [Image: 19010912565267958.jpg]

cdt.
Répondre
#13
C'est vrai que nos âges avancés (!) limitent notre sensibilité aux aigus sans toutefois les faire disparaître complètement de notre perception globale. Le test est d’ailleurs édifiant, qui consiste à comparer les écoutes avec et sans suppression de ce qui existe au-delà de 15 kHz. L'équilibre tonal est nettement différent dans les deux cas, MÊME CHEZ LES VIEUX !!!!!!!
Il faut de plus tenir compte de l'installation dans son ensemble, notamment de la contribution de la pièce d'écoute et de la bande passante des amplis qui viennent modifier le rendu global.
J'espère qu'on aura des nouvelles de l'avancement de votre projet auquel je souhaite toute la réussite possible.

M.
Répondre
#14
Bonjour Maurice,

J'avance doucement, un élément de pavillon par soir, j'ai le temps.

Pour l'esthétique sonore, des réglages et améliorations sont possibles sans pour autant détériorer ses qualités sonores, des systèmes trop colorés peuvent nuire au rendu final, certain s’habitue au bass reflex pot d'échappement causé par des volumes trop grand et un accord trop bas, un juste milieu est nécessaire souvent difficile à trouver.

cdt.
Répondre
#15
en effet, le "juste milieu" est tout l'enjeu de l'exercice de conception et une optimisation trop fragmentaire conduit à un ensemble incohérent. Des basses sismiques, un medium de bourrin et des aigus ultrasonores ne garantissent pas un résultat musical satisfaisant.

Bonne chance,

M.
Répondre
#16
Merci, j'avance doucement, ce soir essais d'alignement des 3 premières pièces maîtresse  du pavillon peu commun.

[Image: 190111011353166904.png]

[Image: 190111011355507881.png]

le côté basse sismique ne me déplaît pas, tout dépend le style de musique que l'on écoute, le medium reste le plus important qui fait l’intelligibilité du système.

Que pensez vous de ce médium, petite envolée de Nathalie Dessay soprano

https://drive.google.com/file/d/1FdnUae8...sp=sharing

Smile

cdt.
Répondre
#17
(01-06-2019, 03:21 PM)maurice a écrit : [Image: 7120b682be1d2b05ebd9131e64f9755d.md.jpg]
Hmm... Vinyle Warner Bros, début des années 80?
Répondre
#18
Oui, Nathalie Dessay, on ne peut qu'écouter et se taire !

Vinyle : Bob James - Ivory Coast - 1988. Bien vu !

Merci à tous,

M.
Répondre
#19
Bonjour,

Un autre temps, une autre technologie mais toujours autant d'émotion !

extrait des 9 symphonies de Beethoven (Pastoral 6 ème) dirigé par René Leibowitz, vinyle original de 1961 Smile la platine n'a rien de transcendant, ça fonctionne.

https://drive.google.com/file/d/19r7sqh_...sp=sharing

cdt.Gilles
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)