Le Forum Indépendant de la Hifi et des Audiophiles

Version complète : Correction "Rephase" - aide pour traitement
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5
(07-25-2022, 01:50 PM)floyer a écrit : [ -> ]Avec cette réponse, je comprends mieux : « multiplier » deux impulsions décalées donne une impulsion quasi nulle……

Non, la multiplication des impulsions échappe à cette règle de "verticalité".
Le centrage n'a là pour soucis que d'avoir la même définition fréquentielle / temporelle
pour la correction d'amplitude comme celle de la phase, mais c'est pas à quelques échantillons près que ce serait la cata.
Je comprends que le terme multiplication d’impulsion est utilisé de façon impropre pour convolution qui est plus exact mathématiquement.

Je ne comprends pas cette histoire de définition temporelle et fréquentiel. La définition temporelle est liée à la fréquence d’échantillonnage et la définition fréquentielle à la durée du fichier WAV (plus le fichier a une durée en seconde élevée, meilleure sera la résolution fréquentielle). Du coup, je ne vois pas l’intérêt du centrage.
(07-25-2022, 05:04 PM)floyer a écrit : [ -> ] 

Je ne comprends pas cette histoire de définition temporelle et fréquentiel. La définition temporelle est liée à la fréquence d’échantillonnage et la définition fréquentielle à la durée du fichier WAV (plus le fichier a une durée en seconde élevée, meilleure sera la résolution fréquentielle). Du coup, je ne vois pas l’intérêt du centrage.

Soit une impulsion centrée de une seconde, 1/2 s de part et d'autre du pic donnera
une définition de 2 Hz / un cycle de chaque côté, la première demi seconde contient les données relatives
à la correction de phase,
la deuxième à la correction d'amplitude.
Mais l'impulsion peut aussi bien être décentrée selon la fonction de transfert visée.
Il est écrit :

Citation :par exemple placer t=0 au pic et laisser la fenêtre à +/- 300 ms )
avant "multiplication" les deux types d'informations seront bien présentes dans AxB

Si RePhase ou autre place une impulsion centrée près de t=0s, (peu d’échantillons avant le pic principal) la décaler ne va pas créer d’informations, ni améliorer la résolution. On ne gagnera rien en précision.

En pratiquant une convolution de deux impulsions, un décalage d’une des impulsions décalera l’impulsion résultante, mais les valeurs seront identiques au décalage près.

Par contre, il est évident que pour certains usages, un centrage un peu plus loin que le 0s améliore le résultat, mais ce décalage doit être dès le calcul de l’impulsion.
Bonsoir,

Merci pour vos éclairages et explications.

De ce que je comprends l'opération de convolution d'un signal initial A par un signal B (relativement court, par rapport à A) amène à :
- multiplier chaque échantillon du signal B par le premier échantillon de A (le signal initial). On a à ce stade un signal de longueur L, comme B.
- décaler B d'un cran (d'un échantillon, ou une unité de temps donc)
- multiplier chaque échantillon de B par le deuxième échantillon de A
- on décale, et on recommence.
- une fois que B est assez décalé, pour un instant T donné, on a une série de valeurs obtenues par multiplication de chaque échantillon de B avec les échantillons de A "autour" de cet instant T. On en fait la somme... et paf on a la valeur "convoluée" pour cet instant T.
- pour chaque échantillon du signal initial A (disons que cet échantillon correspond au moment T), on a donc fait la somme de 2L valeurs obtenues en multipliant les échantillons voisins de l'échantillon de l'instant T par les échantillons de B (les voisins concernés sont donc ceux à moins de L de distance, la largeur de l'échantillon de B qui est "l'impulsion de correction"). La nouvelle valeur de A est la somme des 2L valeurs.
- et pis on normalise à la fin sinon les valeurs sont devenues astronomiques sur chaque échantillon

Cette logique est présentée par exemple sur cette page : https://cmtext.indiana.edu/synthesis/cha...lution.php

Du coup, j'arrive à "voir" que quand on fait une convolution le décalage du pic dans l'impulsion de correction (le signal B) ne change pas le résultat (ça décale temporellement la sortie, mais la forme du signal est la même).

1- Dans le cas de deux impulsions qu'on veut convoluer sur le signal, j'avais l'idée intuitive que la position relative des deux pics des deux impulsions changerait le résultat.
Mais je comprends de ce que dit floyer qu'en fait ça marche.

2- Avec cette vision de la convolution, j'avoue que je ne comprends pas bien non plus la différence entre les informations "à gauche du pic" ou "à droite du pic". Mais du coup cette vision est peut-être trop simplifiée (et pourtant Smile )

3- De manière opérationnelle, je retiens à titre conservatoire le conseil d'Audyart (restons pragmatiques) : 2 impulsions centrées avec la même fenêtre temporelle qu'on "multiplie" dans REW (en fait on les convolue), ça devrait marcher, même si les mesures n'ont pas été prises au même endroit pour calculer les 2 impulsions
Pages : 1 2 3 4 5