Le Forum Indépendant de la Hifi et des Audiophiles

Version complète : Correction "Rephase" - aide pour traitement
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5
Je pense que le mieux est d’utiliser le fichier de calibration en y ajoutant la phase qui n’y est pas par défaut.
Là aussi Audyart a donné une méthode. Il faudrait que je la retrouve mais elle est sûrement quelque part sur le fil RePhase au début.
Oui, ici https://forums.melaudia.net/showthread.php?tid=6103 mais avec rephase, avec les options hf et lf tail, il n'y a plus de difficultees a utiliser directement REW a present.
Bonjour
le niveau de la discussion m'a un peu perdu
Dois-je comprendre qu'il y a un moyen de corriger à phase minimum en utilisant REW seulement?
Et cela en s'affranchissant de la phase induite par son Umik?

Y a -t-il quelque par un tuto partant du choix de la mesure ?:
dans mon cas mesure à 80cm ou 1 m des enceintes (tri amplifiées via filtre actif)

(pour part je ne suis pas convaincu par la room correction par convolution qui me semble amener une petite perte de dynamique)
C’est expliqué dans mon post un peu plus haut avec la méthode Audyart.
Ça marche très très bien et ça ne produit pas de pre-ringing car on suit la phase minimale au lieu d’essayer d’avoir une phase plate à 0degré.

Pour la mesure, j’utilise la moyenne vectorielle des 18 mesures obtenues par la méthode 9 mesures décrite dans le tuto REW. On peut moyenner les mesures L et R pour la phase car on cherche un paramètre qui est intrinsèque aux enceintes, donc l’invariant dans toutes mesures c’est la phase des enceintes qui apparait ainsi plus nettement que les décalages liés aux réflexions qui elles sont aléatoires et variables à chaque position.
Un simple fenêtrage sur cette moyenne permet de sortir une phase correcte et surtout une impulsion de correction excellente avec la méthode Audyart.
Ah il faut donc qd même fenêtrer la moyenne vectorielle ?
Je croyais que la moyenne vectorielle permettait de s'affranchir du fenêtrage.
Merci Philippe : Je n'avais effectivement pas imaginé que ta méthode des 2*9 mesures autour de la position d'écoute permettait de s'affranchir de la pièce en moyennant gauche et droite. Je la croyais principalement destinée à ce que le sweet spot soit vraiment trop ponctuel

N'est-il pas plus simple de partir d'une mesure proche des enceintes qui s'affranchira donc déjà partiellement des réflexions de la pièce?
Bonsoir à tous,

Merci pour vos réponses et expériences, c'est chouette.

Je trouve cette méthode très utile, et théoriquement en tout cas, plus juste et plus simple à mettre en oeuvre que le passage par Rephase.

Pour le point qui me préoccupait, à savoir le fait que l'export sous format wav de l'impulsion de correction semblait "décaler" l'impulsion et fausser le résultat (la réponse corrigée par l'impulsion) : pda0 et Audyart m'ont rassuré, et pour faire bonne mesure j'ai été demander sur le forum REW, où le concepteur du logiciel a pu confirmer cela, avec quelques explications bonus. Je partage ma compréhension à cette heure :

- un fichier wav n'a pas de calage temporel intrinsèque.
- dans le moteur de convolution, dans lequel on utilise l'impulsion de correction, l'impulsion wav sera bien simultanée au signal à corriger, et la correction se fera comme il faut EDIT : cette phrase n'avait pas vraiment de sens. Le calcul de convolution n'a pas besoin d'un calage temporel de l'impulsion qui sert à effectuer la convolution.
- "l'affichage de la phase dépend d'où "t=0" est placé. Un délai temporel (obtenu en déplaçant "t=0") correspond à un déphasage qui croit ou décroit linéairement avec la fréquence - selon que "t=0" est déplacé plus tôt ou plus tard" (citation du concepteur)
- le fait de décaler la place du "t=0" dans REW permet par exemple de simuler le calage temporel, ou le décalage temporel, de deux impulsions. EDIT : c'est vrai, mais sans intérêt pour le calcul de convolution.
- pour que REW affiche correctement le résultat de la convolution, il faut que les "t=0" de la réponse à corriger, et de l'impulsion de correction, correspondent, pour simuler la simultanéité des deux. On peut le faire en réglant manuellement "set t=0 at cursor" (comme lorsqu'on veut aligner manuellement des réponses avant de faire leur moyenne), ou bien avec la fonction "estimate IR delay", qui évalue le temps mis par le signal à arriver au micro (?).
- la phase du résultat A*B dans REW varie selon ce décalage (de la même manière que la phase varie si le temps mis pour le signal à arriver au micro varie). Donc si les "t=0" ne sont pas bien calés, on n'affiche pas correctement la phase corrigée (EDIT : on l'affiche en fait avec un retard ou une avance qui se traduit par un décalage proportionnel à la fréquence, ce qui rend la phase plus difficile à lire). Mais l'impulsion est tout de même bonne, et fonctionnera bien dans le moteur de convolution.

Voilà, en version longue... pda0, Audyart, si je me trompe, vous avez tous pouvoirs pour corriger... je crois que ça correspond à ce que vous aviez écrit, et que je mets du temps à essayer de comprendre.

Sur les tests que j'ai partagés plus haut, sur la suggestion de John Mulcahy (le concepteur), j'ai appliqué "estimate IR delay" sur la réponse corrigée avec l'impulsion "wav" qui me semblait "moche", et paf, elle est devenue identique à la (belle) réponse corrigée avec l'impulsion calculée (avant export en wav).

Voyant mes incompréhensions sur cette histoire d'affichage de phase se dissiper un peu, je confirme mon intérêt pour cette méthode qui me semble tout à fait opérationnelle.

PS 1: même chose pour le décalage de SPL que REW introduit, mais ce point est visiblement mieux connu des utilisateurs de REW. Comme le dit John Mulcahy : "Neither the SPL nor t=0 adjustments make any difference to what a convolution engine will do with the file, they are just conveniences for your visualisation of the corresponding magnitude and phase responses."

PS 2: pda0, par curiosité j'ai ouvert une impulsion wav exportée par REW dans Audacity, avant de la ré-importer dans REW, et elle cale bien le pic le plus haut bien au mileu de l'impulsion. Tu avais évoqué la possibilité que ce soit à l'import que REW décale l'impulsion, mais j'ai l'impression que ça se fait dès l'export. Ce qui ne change pas grand chose, au final, vu ce qui précéde Smile

EDIT 26/6/22 : retouche sur certaines phrases bancales, au fur et à mesure de ma comprenette
Sur un fichier WAV, il ne devrait pas y avoir de temps négatif… le premier échantillon est par principe à t=0s vu sous Audacity.

L’import de REW peut décaler cette origine par commodité (et vu l’usage que l’on en fait).

L’import d’un moteur de convolution ferait de même… il n’y a pas vraiment le choix. S’il essaye de s’évertuer à « inverser » une impulsion décalée de 1s, il devrait deviner ce qu’il va se passer dans 1s. Seuls les modèles avec boule de crystal font cela.

Par contre un moteur de convolution qui imiterait la réverbération d’une pièce (principe inverse de la compensation) peut induire un retard si l’origine n’est pas ajustée.
(06-12-2022, 11:51 AM)pda0 a écrit : [ -> ]Ci-dessous la méthode Audyart: .../... Tu peux ensuite combiner l'impulsion de correction d'amplitude avec celle de correction de la phase.

soit A: mesure initiale (supposée fiable / exploitable)
faire B = excess phase de A
puis C = minimum phase de B
ensuite D = C/B => excess phase temporellement renversé, à exporter en 32 bits pour convolution
en veillant à avoir à chaque étape des calculs sur des impulsions centrées ( +/- 0,3 s à +/- 0,5 s de part et d'autre du pic)
et alignées, l'impulsion obtenu étant à la fs des mesures, à modifier aux besoins via audacity.

Bonjour Philippe, 
Une question qui va sans doute te paraitre bêta ...: quand tu écris "excess phase temporellement renversé" est-ce que je dois comprendre que je dois faire quelque chose sur la mesure B (l'inverser et dans ce cas je ne sais pas faire ) avant de l'utiliser pour le calcul de D ou est-ce que j'utilise la mesure B tel quelle?
(06-20-2022, 11:05 AM)tades a écrit : [ -> ]
(06-12-2022, 11:51 AM)pda0 a écrit : [ -> ]Ci-dessous la méthode Audyart: .../... Tu peux ensuite combiner l'impulsion de correction d'amplitude avec celle de correction de la phase.

soit A: mesure initiale (supposée fiable / exploitable)
faire B = excess phase de A
puis C = minimum phase de B
ensuite D = C/B => excess phase temporellement renversé, à exporter en 32 bits pour convolution
en veillant à avoir à chaque étape des calculs sur des impulsions centrées ( +/- 0,3 s à +/- 0,5 s de part et d'autre du pic)
et alignées, l'impulsion obtenu étant à la fs des mesures, à modifier aux besoins via audacity.

Bonjour Philippe, 
Une question qui va sans doute te paraitre bêta ...: quand tu écris "excess phase temporellement renversé" est-ce que je dois comprendre que je dois faire quelque chose sur la mesure B (l'inverser et dans ce cas je ne sais pas faire ) avant de l'utiliser pour le calcul de D ou est-ce que j'utilise la mesure B tel quelle?

Bonjour,

Il n'y a rien à faire "en plus", c'est la division D=C/B qui crée la fonction inverse, ce qui correspond pour la
correction de l'excess phase un renversement temporel de l'impulsion par rapport à son pic.
Pages : 1 2 3 4 5